Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Syndication

Recherche

Terrains Fréquentés

 

Cliquer sur l'image


Mon Aéroclub

29 mai 2007 2 29 /05 /mai /2007 23:08
Le temps était magnifique aujourd'hui.
Un beau ciel de traine, avec une visibilité des grands jour.
Le jour idéal pour faire la nav vers Rennes prévue depuis déjà longtemps.
De 4 nous sommes passés à 2.
Guillaume, toujours prêt à s'envoyer en l'air :-), et moi-même.

La journée de boulot a été longue, à scruter le ciel. 17h45, je me précipite dans les bouchons, pour 1h de route jusqu'à Dinard.

On fait le plein de l'avion, on prend le temps de s'installer.
1.jpg
Notre avion du jour, un DR400/140B

J'inaugure une nouvelle fixation de PDA. Ayant oublié mon APN chez moi vous n'aurez pas de photos (Guillaume avait un appareil photo, peut-être l'a-t-il photographié? Nous saurons ça dès que j'aurai fait développer la pellicule).
Je disais donc que j'ai maintenant mon PDA fixé sur ma cuisse droite avec une bande de velcro. Plutôt que sur la verrière. On y voit un peu mieux, mais surtout il n'y a pas de risque que la ventouse tombe en vol!

Sur la cuisse gauche, j'ai mon log de nav. J'explique à Guillaume le déroulement de notre nav, et c'est parti pour une heure de vol.

J'aime souvent faire un tour de piste d'échauffement avant de partir en nav, quand je n'ai pas volé depuis un moment.
Là je décide de décoller directement, via "l'itinéraire touristique" : Le barrage de la Rance, puis remontée de la Rance jusqu'à la sortie de la CTR. Mal m'en a pris...

Arrivés à notre altitude de croisière, sur la Rance, on voit déjà Rennes au loin.
Il y a au moins 50km de visi. C'est pas aujourd'hui qu'on va se perdre :-)

2.jpg
La baie de la Rance sur notre droite en montée initiale

Arrivés à Echo, je prends l'ATIS de Rennes, prends un top pour ma nav, sors la carte et montre les repères à Guillaume, qui a aussi sa carte avec notre route tracée.
3.jpg
En sortie de CTR, la baie du Mont Saint-Michel dans notre aile gauche

Rennes Info a du mal à capter notre transpondeur et me demande de faire un Ident.
Je cherche le bouton Ident...et je réponds "Hôtel Kilo, je n'ai pas de bouton Ident sur mon transpondeur", avant de rectifier "oups, si, désolé". Je n'avais pas vu que le voyant d'activité du transpondeur était aussi son bouton ident!

4.jpg
La Rance, Dinan au bout en arrière-plan

Arrivés à notre point tournant, travers l'antenne de Bécherel/Saint-Pern (chez moi), je prends mon top, calcule ma nouvelle estimée, et signale notre position à Rennes Info qui ne nous a toujours pas au radar.
Je recale mon directionnel, mais bon, je vois le point NW de Rennes depuis Dinard alors c'est vraiment parce que j'ai décidé de réviser que je m'applique :-)

Arrivés sur NW, l'approche me transfère à Rennes Tour, qui est manifestement la même contrôleuse (charmante!).
Je suis autorisé à poursuivre et à rappeler en base main droite 28, directement depuis NW!
Il faut dire qu'il n'y a strictement personne en l'air, par cette soirée vraiment magnifique!

Arrivée à Rennes via NW, le terrain est à droite de la ville

Vent arrière ou je peste de perdre, puis prendre 100ft. Base et je suis autorisé pour un toucher en 28.
6.jpg
Vent arrière 28 main droite à Rennes


La même vue de l'autre côté, on survole le prériph' et les quartiers Sud de la ville

9.jpg
En base 28 main droite, quelques minutes avant de me vautrer sur la piste...

J'arrive un peu vite en courte finale, je réduis, puis je réduis tout pour commencer mon arrondi.
Le gradient de vent de travers a fait son effet : je n'ai pratiquement plus de dérive.
J'arrondis, je planne sur la piste et tout à coup je commence à dériver sur la droite.
Là je n'ai pas le réflexe de mettre du manche à gauche et du pied contraire, je suis en fin d'arrondi et...BOUM!

Posé pas cassé...
J'ai rarement posé un DR400 comme ça!
La roue avant part en shimmy, j'ai le manche au neutre et je laisse ralentir en revenant sur l'axe, et en pestant contre mon piètre atterrissage.

Je rentre la réchauffe et les volets (tous les volets, je ne l'ai vu qu'une fois en l'air, mais ça ne sert pas à grand chose sur ce type d'avion), et je remets les gaz, pas fier.
Je reprends mon altitude de croisière, m'annonce en sortie de CTR, et la charmante demoiselle me transfère à nouveau sur l'appoche.
Le contact radar est à nouveau difficile.

Le retour est un "retour classique de Rennes". Comprendre, avec un crochet par chez moi :-)
Mais cette fois je ne vais pas ralentir. Juste deux tours sur la maison. Je crois deviner Kristell et Hervé dans le jardin. Et effectivement ils y sont. (Je ne suis pas un adepte du virage serré en radada, et les gens sont tout petis vue à plus de 1000ft de haut! ).

La route touristique nous fait longer le canal Ille et Rance.

Je prends congé de Rennes Info, prends l'ATIS de Dinard, recontacte la tour qui me salue par un "Rebonsoir F-HK".
"Oui c'est nous, on rentre à la maison".
Enfin en fait c'est plutôt "F-GAHK, transpondeur 7032 à une minute d'Echo pour intégrer le circuit", mais derrière les mots c'est un peu ça.

Quelque part c'est un peu triste, un ciel vide à perte de vue. On voit jusqu'au Cotentin, on pourrait toucher le Mont Saint-Michel en tendant le bras. Jersey nous fait de l'oeil à l'horizon. Et moi....j'espère ne pas réitérer mon boum de tout à l'heure. Oui ça m'a un peu gâché le plaisir du retour je dois dire.

J'intègre le circuit par une base main droite 35. Le vent est plein travers pour 07kt, juste une petite brise.

Je peaufine, je fignole ma finale, surtout ne pas arriver trop vite.
J'arrondis, puis je décrabe franchement, sans hésitation.
Et hop là, posé tout en douceur.
Non mais je le savais bien que ça se pose tout seul un DR400!

Je m'en veux encore plus d'avoir merdouillé à Rennes. C'était pourtant pas compliqué de mettre plus de manche à gauche, un peu plus cabré, et un peu plus de pied à droite. Tssss...

Mon FI est avec les habitués au bar du club et me demande si ça c'est bien passé...eh bien...je leur explique.
Je pensais avoir posé dur mais on me fait comprendre que posé dur c'est vraiment autre chose.
Je n'ai ni rebondi ni eu la sensation de tomber sur le cul d'un mètre de haut. Juste un boum de moins de 50cm je pense, et un bon shimmy de la roue avant.

Ca faisait un moment que je n'avais pas piloté cet avion. La hauteur de l'arrondi est aussi un peu différente que celle du DR221.
Enfin, Guillaume est toujours disposé à revoler avec moi alors ça va ;-)

Prochain vol avec Guilfro prévu en Aout. En attendant j'ai quelques trucs sympas de prévus.
A commencer par une scéance de double en DR221 début Juin.


Trace, tronquée de notre vol.
Le GPS a perdu la réception des sattellites en début de vol,
et apparemment sur toute la dernière partie également.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pilotaillon - dans navigation
commenter cet article

commentaires

Paul R 03/06/2007 21:43

En effet c'est marqué (j'avais pas vu le "chez moi" entre parenthèse) J'avais vu que t'avais fait deux tour audessus de chez toi mais ça ne disait pas où!! Encore merci pour ce récit de nav!! vraiment superbe!!

pat 03/06/2007 20:42

Paul, cherche un peu, c'est marqué dans ce récit de vol où j'habite :-)

Paulair 03/06/2007 19:59

C'est beau... J'adore ça, les petits vols dans les petits navion. Faudras que tu m'enmèmes faire un petit tour cet été entre deux cours de pilotage (si tu as le temps) !! Ce matin Mr Lebevillon m'a donné un cours sur AL c'était super!!PS : Tu habites où? (Saint-malo, dinard ou autre...)

guilfro 31/05/2007 22:57

Pas mal l'écart par rapport à la phraséo, je n'ai même pas tilté sur le coup. Faut dire que ça fait plus convivial aussi :-D

guilfro 31/05/2007 18:55

C'est toujours un plaisir de voler en ta compagnie, ainsi que de lire le récit, l'interprétation qui suit chaque vol. On dirait qu'Aurélien a trouvé son prochain lieu de vacances ;-)