Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Syndication

Recherche

Terrains Fréquentés

 

Cliquer sur l'image


Mon Aéroclub

24 juillet 2007 2 24 /07 /juillet /2007 22:17
Pour diverses raisons je n'avais pas volé depuis deux mois.
A quelques jours d'un déjeuner à Avranches avec des amis j'ai donc profité
d'une jolie fin d'après-midi et d'une disponibilité de mon instructeur pour
aller me dérouiller un peu en DR221.

Au programme, un tour de piste d'échauffement à Dinard et le reste à Dinan car
il n'y a pas assez de vent ici pour que ce soit intéressant pour moi.
La contrôleuse semble fatiguée ce soir...le faible traffic lui semble difficile à gérer, nous
demandons donc un départ direct pour Dinan.

Décollage et cap au 195 pour 5 minutes de vol. Je grimpe à 2000ft  tout en me demandant
si je sais encore poser cet engin, surtout sur cette piste très technique.

J'arrive verticale, identifie la piste à utiliser, m'annonce en intégration de vent arrière 25 main gauche et là, paf! Le coup de la panne.
"T'es en panne", qu'il me dit, comme ça,  sans prévenir.
Bon, ben va pour un encadrement alors. Sauf que je pars vers la mauvaise piste....erreur de débutant. J'ai toujours eu un problème de latéralisation....surtout quand je suis un peu pris au dépourvu!
Bon ben il ne sera pas très académique mon encadrement mais ça va, j'ai le temps de faire une large boucle sur le centre commercial.
J'arrive trop haut, PTS, virage en radada au niveau du seuil, un peu rapide. J'arrondis, commence à décraber, mais voilà, l'oiseau quand on est un peu rapide et qu'en plus la piste descend, il ne se pose pas. Et 830 mètres ça passe vite mine de rien.
J'annonce "ça va pas le faire, je remets les gaz". Et j'ai comme réponse "mais si". Bon, s'il le dit :-)
Je finis par me poser, je reviens sur l'axe, remets les gaz, remets en ligne de vol, m'efforce de rester sur l'axe et...je vois la forêt qui arrive devant et ça me fait tout drôle.
Rotation à 60kt, pallier et hop, à 70kt on monte et on passe sur les arbres.

Pff, je transpire déjà, et ça ne fait que commencer!
Un tour de piste normal plus tard j'arrive pile poil, pose un peu hésitant et voilà l'oiseau qui veut quitter la piste à la remise de gaz. Viens-là toi! Je tricotte, ne le laisse pas faire et corrige mon embardée tout en surveillant mon badin et le bout de piste qui approche.
Le Monsieur qui est aux aguets à ma droite me félicite de ne pas m'être laissé faire et d'avoir bien corrigé la trajectoire.

Et hop, encore un tour, puis un autre, où ma précision s'améliore de tour en tour.

Bon, ça devient trop facile en 25, alors on va tourner en 07 puisque le vent est plein travers pour une dizaines de noeuds.

"coucou, c'est encore nous!". Enfin à vrai dire c'est plus "Dinan, Fox Zulu Oscar en base main gauche 07 pour un toucher".

Ah, le seuil 07 enfoui dans la forêt et ses joyeuses surprises en courte finale...
LFEB.jpg
J'arrive tranquille pépère à 60-65kt, coupe les gaz en courte juste avant le dégagement de bout de piste dans le bois, passe sous la cime des arbres, et là, plus de vent, comme d'hab. J'arrondis à peine passé le seuil pendant que mon FI me rappelle que la piste monte et que le vent se refait sentir une fois passée la forêt.
Je me pose avec un petit rebond, reconfigure l'avion, remets les gaz et hop là, pied à droite quasiment à fond pour garder l'axe. Je prends un peu de vitesse avant de monter avant le lotissement en bout de piste. Quelle idée de mettre des lotissements et centre commerciaux sur les axes de piste aussi...

Bon, comme ça se passe bien on va en faire un autre histoire de voir si j'ai eu de la chance la fois d'avant :-)
Eh bien non, ça n'était pas de la chance. Posé pile poil.
A la remise de gaz j'ai droit à un "pied à droite, pied à droite!".
"Oui, oui, je le tiens", réponds-je avec un grand sourire.  (j'avais déjà le pied quasiment à fond à droite). Je transpire mais qu'est-ce que je m'amuse!

Mais il est temps de rentrer alors je reprends un cap Nord, m'annonce en sortie de circuit et reprends contact avec Dinard.

Je monte doucement vers 1400ft, la brume commence à tomber, et deux mongolfières flottent dans l'air sur notre droite, quelque part vers Dol de Bretagne.

Je suis numéro un pour la piste 30, dans ce ciel maintenant désert.
Arrivé en finale et comme j'avais émis le souhait de travailler la précision de mes atterrissage, mon FI me demande de faire un atterrissage de précision: posé sur le peigne.
Je suis sur un rail, le badin scotché à 60kt, je réduis doucement en courte, puis je coupe les gaz. Je commence à arrondir,  à décraber et j'entends à ma droite "ne le pose pas encore!" (le seuil est décallé sur la 30). Mais non, je ne le pose pas, je planne, tout en cabrant progressivement et en gardant l'axe.
A peine ai-je passé les peignes que j'entends un roulement à l'arrière, je ne me souviens pas avoir senti le train principal toucher, simplement avoir mis le manche au ventre, fier d'avoir posé cet oiseau si joliment.

Il n'y a pas à dire, le DR221 est vraiment un avion sensationnel, au sens littéral du terme: qui procure des sensations!

Et ça n'est pas pour me vanter, mais mon FI m'a confié que l'instructeur pro de chez Air France qu'il venait de lâcher sur cet avion juste avant moi, n'avait pas fait mieux. C'est quelqu'un qui sait donner confiance à ceux qui volent avec lui. Et j'en ai parfois besoin car je vole hélas trop peu pour être totalement sûr de ma maîtrise de l'engin.

Voilà, c'était juste 50 minutes de bonheur d'un pilote du Dimanche qui reprennait contact avec un magnifique avion.




Partager cet article

Repost 0
Published by pilotaillon
commenter cet article

commentaires

Paul R. 25/07/2007 21:11

Ha oui le plus dur c'est de maintenit BOZO dans l'axe et horizontale durant l'arrondi surtout avec du vent de travers (95% des cas ;-D ). Faut mettre le pied du coté opposé au vent, pour le ramener sur l'axe, et du manche du coté du vent pour le mettre horizontal!! Tout en tirant légerment sur le manche pour effectuer le toucher trois point! Mais ca va venir doucement....!!Moi je vol vendredi matin donc on ne se verra pas! Et Samedi peut-être, ca dépend de mon instructeur. Je te tiendrais au courant.

pat 25/07/2007 20:51

Tu verras, quand on commence à comprendre comment poser le BOZO, c'est un vrai plaisir.Le truc consiste à arrondir progressivement, à cabrer progressivement jusqu'à avoir le manche au ventre, tout en maintenant l'avion décrabé (manche et pieds contraire).C'est loin d'être évident, mais tu verras, un jour tu auras comme un déclic et tu te demanderas comment tu as pu galérer pendant si longtemps!J'en suis à 76h de vol. Je n'ai pas le décompte exact sur DR221 mais je dirais environ 15h.Je vole aussi vendredi soir à 19h, ainsi que normalement samedi, de 11h à 16h.

Aur�lien 25/07/2007 20:50

 > J'annonce "ça va pas le faire, je remets les gaz". Et j'ai comme réponse "mais si". Bon, s'il le dit :-)Anecdote maintes fois vécues moi aussi lors des PTU and co. ;-)))) !A part ça, c'est dommage qu'uncun club n'ait de train classique à Lyon, j'aurais bien essayé sinon :-)

Paul R. 25/07/2007 20:43

Hé bien tu t'es très bien débrouillé pour un dérouillage!! J'ai hâte de maîtriser BOZO aussi bien que toi!! Lire ton texte me donne envie de revoler!! Heureusement, j'ai pas trop long à attendre, je vole vendredi!Pour infos, tu es rendu à combien d'heures de vol??