Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Syndication

Recherche

Terrains Fréquentés

 

Cliquer sur l'image


Mon Aéroclub

24 février 2008 7 24 /02 /février /2008 03:56
Ce matin j'avais rendez-vous à 10h chez JourneysAviation au Rocky Mountains Metro Airport  pour une initiation au vol en montagne.
En attendant l'arrivée de  Reuben (prononcer Roubine), le FI qui m'a été  affecté, le très sympathique préposé à l'accueil me demande mon background, si j'ai ma licence ou si je suis élève pilote, etc.. Je lui explique d'où je viens, et que je profite de mon séjour ici pour voir ce qu'est le vol en montagne, etc...
En attendant l'arrivée de mon FI, il me montre le site météo qu'ils utilisent et m'invite à jeter un oeil au TAF, METAR et autres.

Mon FI arrive bientôt,  nous faisons connaissance, je  lui explique la même chose qu'à mon collègue, lui parle des avions que je pilote, etc...
Malheureusement le temps n'est pas tellement de la partie, le plafond est trop bas pour nous permettre d'aller sur les montagnes en sécurité. Nous devrons nous contenter des flatirons, des contreforts des Rocheuses.
Nous ferons du  ridge flight, autrement dit du vol de pente. Il prévoit de aussi m'emmener dans un petit canyon.

Nous arrivons à l'avion, un DA-20 Katana, préparé par un collègue à mon FI.
Prévol hyper-complète, revue des vitesses : elles sont très similaires aux avions que je pilote actuellement.
Après un roulage relativement long principalement dû à ma difficulté à maitriser les virages aux freins sur cette avion à la roulette avant non directrice, nous nous aligons et hop, en l'air!

Je trouve les commandes très dures, vraiment! Ca n'a rien à voir avec un P2002 ou un Robin, où les actions se font sans effort. J'aurai toujours un peu de mal à doser les efforts durant le vol. En plus je pilote pour la première fois de la main gauche, et ça me fait vraiment bizarre. Mais je n'ai pas le choix sur cet avion.

En chemin Reuben m'enseigne les rudiments du vol en montagne, l'effet du vent, de quel côté d'une vallée il faut voler, etc.. En fonction du vent du jour, assez faible sur notre zone, il m'indique où on peut trouver des ascendances, et où il ne faut surtout pas se trouver.
Il insiste constamment sur l'eau à garder sous la quille, où plutôt sur la nécessiter de garder une sortie vers une zone vachable en cas de pépin.
Nous virevoltons sur ces crètes entre 9500 et 8500 ft.
Nous arrivons sur une zone avec une sorte de vallée. J'hésite à passer près du relief, alors que c'est là où sont les ascendances.
Reuben me guide et nous voilà parti dans une descente en virage à environ 110 kt en grattant le caillou tellement près que j'ai l'impression de pouvoir le toucher.
J'adore ça!
Mais je regarde un peu trop la montagne qui défile et j'endends une voix qui me rappelle:
-"Hey watch your airspeed!"
-"oops, sorry", j'avais dépassé l'arc jaune et les 120kt.
-"it's OK"

-"It's fun isn't it?"
-"YES IT IS!", réponds-je

Nous continuons ainsi à aller et venir sur les crètes, à faire des descente en plané à fond les ballons, à jouer avec les ascendances. Je n'aurai pas le temps de voir le renne qu'il a voulu mon montrer.

Il me demande si je souhaite aller sur le terrain proche de Longmont pour faire un tour de piste ou si je préfère rester là sur les montagnes. Devinez quelle a été ma réponse. "We're staying here!".

Tout le vol est ponctué de conseils sur le vol en montagne: comment savoir qu'on est plus haut qu'un col, quels sont les dangers, les bonnes pratiques, etc...

Nous rentrons en suivant les Flatirons, mais avec un peu de marge pour éviter les plaintes des riverains, un peu grincheux par ici.
Intégration en 29R sans problème, finale pas mal, je corrige bien ma vitesse.
Je lui indique que je décrabe en fin d'arrondi. Il enseigne d'approche aile basse mais me dit de faire comme j'ai appris.
Je le préviens quand même que c'est la première fois que je pilote cet avion, et que je pilote de la main gauche, alors j'aurai peut-être besoin de son aide.
Il me répond "we'll see this", avec un sourire :-)

Jusqu'à la fin de l'arrondi ça a été.
Le vent avait sévèrement forci et j'ai pas trop mal décrabé au pied, mais j'ai mis du manche à droite et comme ça m'arrive encore trop souvent, je n'ai pas tenu le manche assez à droite. J'étais un chouilla haut à l'arrondi et...je me suis posé pas cassé. Ca n'a pas fait boum, la queue n'a pas touché (ça touche facilement si on cabre trop le DA20), mais j'ai bien dérivé de l'axe de la piste.
Je me suis excusé d'avoir si mal posé l'avion et la réponse fut
"It was not too bad, the tail didn't strike, there was no boom. I've known much worse".
En français  c'est "Ca n'était pas trop mauvais, la queue n'a pas touché, il n'y a pas eu de boum. J'ai connu bien pire".
N'empêche, je m'en veux, c'était pas compliqué de bien tenir le manche non mais!

Ce vol fut fantastique!
Reuben était content qu'il m'ait plu. Notre discussion s'est prolongée bien après le vol.
Il est fort probable que je revienne dans quelques mois, et j'espère bien qu'on pourra revoler ensemble.

Le vol a été trop intense pour que je puisse faire des photos, mais j'ai trouvé quelques vidéos qui retranscrivent tout à fait ce que c'est de gratter du caillou dans le coin.
Elles sont ici:
http://www.proaerialvideo.com/products.php?req=view&product_id=1612

http://www.proaerialvideo.com/products.php?req=view&product_id=1610


http://www.proaerialvideo.com/products.php?req=view&product_id=1618

Partager cet article

Repost 0
Published by pilotaillon - dans best of
commenter cet article

commentaires