Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Syndication

Recherche

Terrains Fréquentés

 

Cliquer sur l'image


Mon Aéroclub

25 février 2008 1 25 /02 /février /2008 04:13
Ce dimanche 24 Février 2008, après avoir ouvert l'oeil, que je n'ai pas beaucoup fermé de la nuit car je revoyais mes deux vols de la veille, je jette un oeil à  la fenêtre de ma chambre d'hôtel et: Image hébergée par servimg.com
Il a l'air de faire beau, la journée commence bien.

Direction l'aérodrôme de Boulder, où j'ai rendez-vous pour un vol en planeur, un Mile High Flight, au Mile High Gliding Club.

L'accueil est très chaleureux. Je discute un moment avec tout le monde en attendant le retour du Pawnee tracteur.
Le planeur que nous prendrons est un modèle américain : unique planeur tri-places au monde, de construction métallique.

Image hébergée par servimg.com
Mon pilote à droite, et un élève pilote à gauche, préparent le planeur.
Ce planeur métallique m'a rappelé la silouhette d'un Fouga!

Image hébergée par servimg.com
Les deux places à l'arrière.

Image hébergée par servimg.com
Le Pawnee tracteur.

Image hébergée par servimg.com
Alignés, près au décollage! Je suis à la meilleure place!

Décollage!

Image hébergée par servimg.com

Peu après décollage.

Image hébergée par servimg.com


Ca secoue sévère dans les rotors!
J'ai cru que j'avais cassé la verrière avec ma tête, ainsi que mon appareil photo, dans une
très forte turbulence! Ma ceinture n'était pas assez serrée.

Le Pawnee et le planeur jouent au shaker. Je vois qu'un câble de tractage, c'est solide!
Car il se détend parfois. Mais mon pilote et celui du tracteur assurent.
Quand je lui demande que ça ne doit pas être facile de tracter par ces conditions, il acquiesse mais me dit que le mec devant assure est qu'il doit éclater de rire à chaque turbulence!


Image hébergée par servimg.com
Nous larguons le câble de tractage à 10500 ft, et partons à la recherche d'ascendances.

Je retrouve le terrain de jeu de mon initiation au vol en montagne.
C'était quelque part par là, ainsi qu'un peu plus à l'Ouest:
Image hébergée par servimg.com
Image hébergée par servimg.com
Je suis scotché à la verrière! Béat d'admiration!


Image hébergée par servimg.com
J'ai du mal à reconnaitre l'endroit, enfin c'était quelque part par ici que je suis passé hier, beaucoup plus près des rochers.

Image hébergée par servimg.com
Le temps est bouché devant, mais de toutes façons nous n'avançons plus!



Nous faisons du sur-place, ou même parfois nous volons à reculons! Notre vitesse air, elle, reste stable à 70 Miles par heure. 


Je suis scotché! Nous sommes à 12000ft et nous montons encore.
Pour ceux qui ne comprennent pas l'anglais je demande à mon pilote s'il s'agit bien de vol d'onde, et il me répond que oui, et que c'est d'ailleurs une onde assez puissante et que nous ne monterons pas trop haut car il nous faut respirer!

Nous restons ainsi un moment dans l'onde, à  monter jusqu'à 12500ft, puis sortir les aérofreins pour redescendre à 12000ft, et ainsi de suite.

Nous suivons les Flatirons, ces roches pointues plantées dans la plaine, tels les aigles qui habituellement peuplent l'endroit.
J'ai toujours aimé regarder les goélands faire du vol de pente sur les falaises, et aujourd'hui j'en suis un!
Nous avançons doucement en tel un crabe....




Après une bonne demie-heure passée ainsi à voler dans l'onde, nous faisons demi-tour vers Boulder:
Image hébergée par servimg.com
C'est réellement saisissant! Nous sommes là à 12000 pieds, soit presque 7000 pieds/sol, à tourner lentement dans le ciel, tel un oiseau visant sa proie.
Et notre proie, c'est le terrain de Boulder, quasiment à notre verticale.
La descente sera celle d'un oiseau de proie!
Image hébergée par servimg.com


Attention les oreilles!
Regardez le vario, bloqué en butée.
C'est MAGNIFIQUE! J'adore, je jubile!
Mon pilote me répond "it's like we're skydiving" : "c'est comme si on faisait de la chute libre".

 
Nous quittons l'onde et arrivons vite dans les rotors, et ça secoue à nouveau pas mal.
Image hébergée par servimg.com
"Petite descente" vers la vent arrière.


J'ai adoré cette descente, j'étais au première loges, je jubilais!

Une heure après avoir décollé, nous  étions de nouveau au sol.
Franchement, c'est un truc à faire, surtout avec des conditions exceptionnelles comme aujourd'hui!
Je comprends mieux les vélivoles, ça semble encore plus addictif que l'avion!
Je comprends aussi mieux l'aérologie en montagne.

Une fois au sol j'ai remarqué que le vent en altitude était d'une direction parfaitement opposée à celle du vent au sol! Et entre les deux...il y avait la lessiveuse que nous avons dû traverser.

C'était vraiment un vol extraordinaire!

Dire qu'il y a des gens qui sont payés pour faire ce genre de métier!...

Partager cet article

Repost 0
Published by pilotaillon - dans best of
commenter cet article

commentaires

Guilfro 01/03/2008 12:36

Ouah! Quel vol! Je t'envie pour la descente en effet, ça devait être grisant, les planeurs peuvent aller très vite aussi, n'est ce pas? Super!

Yves 29/02/2008 08:02

Bon, je peux faire un le fier mais j'ai fait hier ma nav 150 Nm, Lyon Bron- Bourg en Bresse - Dole - Lyon Bron. Je sais ce n'est pas les grands espaces des contrées Américaines !!!!! Au fait à quand le prochain reportage ?

sylvie 26/02/2008 21:44

Merci, merci et encore merci ...J'ai eu l'impression d'y êtreBons vols et bonne continuationsylvie

Marc 26/02/2008 14:18

T'as pas bientôt fini de nous faire envie comme ca ????De quoi on a l'air avec nos petits vols en région parisienne !Many thanks for these great moments.Have fun !Marc

yves 26/02/2008 08:08

Magnifique reportage. Bon je résume vol en Mooney ,en planeur, à quand le F18 ? A tous les cas encore Bravo, et je continue à me morfondre en attendant une acalamie météo. Je dois faire mes 150 Nm jeudi pochain.