Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Syndication

Recherche

Terrains Fréquentés

 

Cliquer sur l'image


Mon Aéroclub

15 mai 2004 6 15 /05 /mai /2004 00:00

Depuis mercredi je faisais des tours (de piste) dans ma tête.
Je sentais bien, après cette scéance où j'avais encore eu
l'impression de progresser, qu'il ne me manquait pas grand chose.


La journée a bien failli être gâchée: Je pensais voler à 15h30 et c'était
en fait à 14h30...et quand j'ai appelé mon instructeur pour savoir ce que
donnait la météo sur Dinard à 14h15 j'ai bien cru que je ne volerai pas.
Enfin, en roulant à une vitesse déraisonnable et en priant pour qu'il n'y
ait pas d'éclusage sur le barrage de la Rance, j'ai pu arriver au club un peu
avant 15h.


Pas de FI à l'horizon, "mon" bel oiseau est au parking, j'en profite pour faire
la prévol, vérifier l'essence et prendre l'ATIS. 10 noeuds de vent dans l'axe,
pile ce qu'il me faut pour travailler l'arrondi.


15h10, nous voilà partis pour une nouvelle scéance de tours de piste.
Me voilà en base, avec la ferme intention de corriger mon défaut d'arrondi
trop tôt. J'arrive bien sur le plan, je maintiens le badin entre 65 et 70Kt tout
en fixant les plots, et en jetant un oeil au papi et au vario.
Je passe le seuil en réduisant doucement les gaz, je regarde la piste devant moi,
j'arrondis au bon moment mais je ne tire pas encore assez sur le manche.
Mais ce n'est tout de même pas trop mal.


On repart pour quelques tours et au cinquième...
Je suis numéro 3 et je papote tout en surveillant le trafic en finale.
Cette longue vent arrière m'ayant amené plus loin qu'à l'accoutumée, je descends moins
en base et à mon grand étonnement j'arrive à peu près sur le plan en finale.


J'arrive en courte, je réduis, je laisse l'avion descendre, et là...
J'ai fait "un kisss de chez kiss". Avec les félicitations du jury suivies d'un
"regarde moi": j'avais déjà vu que depuis un bon moment mon FI avait les bras en croix.


Le sixième et dernier atterrissage de la journée a été jugé "pas trop mal".
J'ai enfin compris qu'il fallait tirer complètement sur le manche au
moment de poser l'engin.


Ca aurait pu être un sans faute si, déconcentré lors du roulage, je n'avais pas
confondu l'entrée d'un parking en herbe avec le taxiway qui mène au club.


Mes prochains tours de pistes se feront normalement sur une piste un peu moins facile que
mon "boulevard" de 2200m*45m, la piste voisine de Dinan (835*30m) que je n'ai pour
l'instant pratiquée qu'une seule fois.



Patrice, 9h10 passée à tenter de dompter un magnifique DR221.

Partager cet article

Repost 0
Published by pilotaillon
commenter cet article

commentaires