Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Syndication

Recherche

Terrains Fréquentés

 

Cliquer sur l'image


Mon Aéroclub

11 juillet 2004 7 11 /07 /juillet /2004 00:00

Enfin!


Après presque deux mois d'abstinence pour causes diverses (météo, problèmes d'avion, indisponibilités de l'élève ou de l'instructeur), j'ai enfin remis les pieds dans un avion.


Rendez-vous était pris à 15h30 au club.


J'arrive tôt et j'en profite pour aller voir mon avion préféré. Nous re-faisons connaissance tous les deux. Je l'inspecte soigneusement. J'aime tapoter ses ailes et entendre sa toile résonner sous mes doigts.


En attendant l'arrivée de mon FI je m'installe à bord pour un amphi-cabine. J'écoute l'ATIS, je repasse sur la tour et je déroule les check-lists. Je me fais ainsi un tour de piste, là, dans le hangar.


Arrive mon instructeur. On sort l'avion, on le démarre et pendant qu'il chauffe on déroule la check-list après mise en route et je m'annonce à la tour pour un vol local en direction du Cap Fréhel. On va aller voir le Tour de France qui passe par là bas pour reprendre l'avion en main.


Je n'anticipe pas assez le vent venant de la gauche au décollage et j'embarde un peu à gauche. Pareil à la mise en ligne de vol. Pourtant je m'y attendais mais je n'ai pas assez corrigé. Enfin nous voilà en l'air. Quel plaisir!


Le temps n'est pas bien joli au niveau du Cap Fréhel et nous devons descendre à 1000 pieds. On reste bien à l'écart de la route suivie par les cyclistes. Le coin est plein d'hélicoptères à environ 700 pieds sous nous et on se contente de faire quelques virages en regardant bien autour de nous et de revenir vers le terrain pour une scéance de tours de pistes.


Je m'annonce de retour et demande les consignes pour intégrer le circuit.


-"Zulu Oscar, rappeller en vent arrière piste 35"


-"On rappelle en vent arrière piste 35, Zulu Oscar"


Je demande quelques conseils à mon FI pour l'intégration et il me dit que c'est simple une fois qu'on voit la piste. Certes là on arrive bien pour la vent arrière 35, mais ça ne doit pas toujours être évident.


Je me place sur la branche qui est normalement le vent traversier du circuit en 35 et j'essaie de juger ma distance par rapport à la piste et par rapport à mes points de repères de la vent arrière. Et...j'arrive à tourner en vent arrière 35 au bon moment.


Tiens, y'a un grain sur la fin du circuit...ça fait très longtemps qu'il pleut à tout mes vols. Sauf qu'aujou'dhui mon BOZO il n'est pas très étanche... Et la pluie se fait vraiment très forte en fin de vent arrière, tellement qu'on abrège le circuit.


Le premier atterrissage sera...dans la lignée de beaucoup des atterrissages précédents: arrondi beaucoup trop haut et corrigé par mon FI. Décidément!.... Allez, on repart pour un tour, et à 500 pieds cette fois-ci.


Oulà, la finale est bien courte! Mais bon, j'ai le temps de bien m'aligner même si j'overshoote un peu l'axe...je me fais avoir par ce tout petit vent de travers.


Le plan est bon, vitesse peut-être un peu élevée mais ça va. Arrondi correct, je cabre mais...je cabre trop et mon FI corrige le tir...décidément...tantôt c'est trop, tantôt c'est pas assez. Allez, hop, on recommence.


Je me concentre, j'arrive sur cette finale qui me semble toujours aussi courte et là mon FI me guide et....OUUIIIIII! Je le pose parfaitement. Et tout seul. Je suis content. Que dis-je, je jubile!


Et je remets les gaz.


Dernier tour. J'en aurais bien fait d'autres mais la pluie se rapproche du terrain et on doit s'arrêter là. Je m'annonce pour un complet, je sors le deuxième cran de volet. Vitesse, plan, ok. "Y'a plus qu'à"...


Je regarde bien devant moi, j'arrondis au bon moment et je cabre tout doucement en maintenant l'avion en pallier. Et...hop! Posé! Rhaaaaa! Qu'est-ce que c'est bon!


Je suis content, très content. Il faut maintenant que j'arrive à le poser aussi bien plus souvent mais j'y suis presque.


"Zulu Oscar, la piste est dégagée".


Et je ramène tranquillement l'avion au hangar, en prenant soin de mettre le manche dans le vent.


Voilà, 40 minutes de retrouvailles.


J'espère que la météo me permettra de voler demain, sinon, ça ne sera pas avant dans deux semaines, vacances obligent.

Partager cet article

Repost 0
Published by pilotaillon
commenter cet article

commentaires