Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Syndication

Recherche

Terrains Fréquentés

 

Cliquer sur l'image


Mon Aéroclub

30 décembre 2004 4 30 /12 /décembre /2004 00:00
Vous savez quoi? Aujourd'hui j'ai pris mon pied en DR400/120, honte à moi! ;-)

Je n'avais pas volé depuis le 4 décembre, faute de météo conciliante et d'une charge de

travail qui me met souvent dans un état impropre au pilotage d'un avion le week-end...



Le temps n'était pas aussi beau qu'hier mais on avait quand même la météo des grands jours

d'hiver: environ 3000ft de plafond (overcast) et bien plus de 10km de visi.



J'arrive bien en avance comme souvent. J'aime respirer l'air de l'aéroport avant

de m'engouffrer dans le cockpit d'un tagazou. Je profite de l'occasion pour faire

monter mon petit Hervé de 34 mois dans "l'avion vert à papa".

Je lui explique que quand on bouge le manche "dans ce sens", ça fait bouger les ailes.

Il prend le manche et s'en amuse beaucoup. Il me demande à quoi servent tous les leviers et

instruments qu'il peut voir et j'essaie de trouver des mots qu'il puisse comprendre.

Il me dira "il a plein de pendules ton avion!" :-)



Je laisse fiston à sa maman, que j'ai pu pour une fois amener jusque dans le hangar, et je commence

ma pré-vol pendant que ma famille s'en va pour une ballade sur la plage.

Petit amphi-cabine en écoutant l'atis et la fréquence de Dinard en attendant l'arrivée de mon FI.



Mon dévoué FI a beau habiter au seuil de piste, il n'est pas très ponctuel.

Mais il est d'une dévotion et d'une disponibilité sans égale alors on le pardonne volontiers.



Je briefe mon maître vénéré lui montrant ainsi que j'ai bien fait la pré-vol et que j'ai bien

retenu l'info diffusée par l'ATIS.

On s'installe à bord et "Tu fais comme si tu étais tout seul".

Cool! :-)



Checks, mise en route, "Vrouuumm". Démarrage au quart de tour.

"Alpha Lima un DR400 au parking club avec l'info Fox pour les consignes pour des tours de piste".

Zou! C'est reparti!



Etrange cette sensation de bien-être qui m'envahit dès que les roues ont quitté le sol!

D'autant plus que j'ai très souvent une appréhension avant de voler.

Je me demande si c'est bien raisonnable. Qu'un jour ma femme et mon fils pourraient bien

me ramener en plusieurs morceaux. Mais je suis du genre prudent alors...



Les tours de piste s'enchaînent alors que la conversation va bon train dans l'avion.

Nous évoquons mon après-midi passé récemment à St Cyr. Un endroit que mon FI connait bien

pour s'y être souvent posé, entre autres. On papote, on papote et j'enchaine les actions

plutôt naturellement. Le moindre écart de trajectoire, la moindre faute de procédure étant

immédiatement signalés. Un jour je serais peut-être aussi multi-tâches que mon FI; enfin j'en doute.



Au troisième tour de piste alors qu'on ronronne un peu comme le moteur devant j'ai droit à un:

"-Si t'étais en panne moteur là, tu penses que tu arriverais à te poser sur la piste"

"-Là...oui ça doit le faire". (on était travers seuil de piste en vent arrière).

"-Bon eh bien on est en panne moteur, tu me fais une PTU".



Heu... :-)

Ca plane un peu mieux que je ne le pensais cet engin parce que je me suis bien retrouvé à 200ft à la

verticale du seuil de piste. Tentative d'apontage mais on est vraiment trop haut. Remise de gaz et zou,

nous voilà partis pour des PTE. A ma décharge ce n'était que ma seconde PTU alors j'ai une excuse pour l'avoir ratée :-)



Montée à 1500ft. Quelques bons conseils avant de démarrer (mettre la réchauffe bien avant de réduire), et hop, silence!

J'aime bien cet exercice. Surtout que le vent est quasiment nul ajourd'hui, ce qui me facilite la tâche.

J'ai tendance à arriver un peu haut en courte finale. J'ai l'impression d'arrondir un peu haut mais

mon FI est satisfait alors...

Hop, encore une PTE à 1500ft puis pour varier les plaisirs on en fera une dernière à 2000ft et sur la piste

30 au lieu de prendre la 17, histoire de changer les repères et d'avoir un peu de vent de travers.

J'aurai confirmation de ma nette tendance à sous-estimer la distance de plané de l'avion.

Va falloir que je corrige ça.

On survole Pleurtuit (situé pile sous la finale 30, voire entre les
pistes 30 et 35 pour un...lotissement...) en mode "riverains contents"
(au ralenti). Et on se pose juste après les peignes.

Rhaa...content! :-)

J'ai l'impression d'avoir volé une heure et on n'a fait que 40 min.

Je repartirais bien en solo, mon FI est d'accord mais...l'avion est malheureusement réservé à 16h et

nous arrivons au parking juste à l'heure.



Enfin voilà, un jour comme je les aime.

J'ai comme quasiment à chaque vol la sensation d'avoir appris des choses aujourd'hui.

Ca me démangeait sérieusement et le plaisir du vol a bien effacé la douleur de tous les chèques

de renouvellement de cotiz' que j'ai dû faire au club aujourd'hui...



Patrice, content.

Partager cet article

Repost 0
Published by pilotaillon
commenter cet article

commentaires