Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Syndication

Recherche

Terrains Fréquentés

 

Cliquer sur l'image


Mon Aéroclub

9 septembre 2005 5 09 /09 /septembre /2005 00:00
Ce vendredi matin j'avais prévu d'aller faire refaire

mon permis de conduire à la préfecture et alors que je

m'apprêtais à partir le téléphone sonne.

C'est mon FI qui me signale que de la pluie est prévue

pour la fin d'après midi risquant remettre en cause la nav

prévue et que si je veux je peux venir tout de suite, l'avion

est libre jusqu'à midi : un peu que je veux!



La nav est déjà tracée, je n'ai plus que le log à refaire.

Check avant départ et je roule pour le terrain.

Sur la route comme souvent dans ces cas là je suis un peu tête en l'air.

J'essaie de lister les erreurs à ne pas commette:

-ne pas confondre la fréquence de l'ADF avec celle de l'ATIS

-afficher la bonne fréquence

-penser à noter l'heure de passage aux points tournants

-ne pas confondre TO et FROM sur le VOR

-décraber dans le bon sens

-tenir mon altitude en vent arrière

La liste est encore longue mais j'ai au moins fait ces erreurs-là une fois.



On fait le plein et la pré-vol sans se presser pour une fois.

Départ en 17 via Echo en montant aussi haut que possible.

Arrivé à Echo je mets ma monture en pallier le temps de prendre l'ATIS

de Rennes, pour ne pas emplafonner la classe D.

Je demande à monter à 3000ft et pendant que je fais ça bien-sûr mon repère

de début de nav me passe sous l'aile sans que je note mon heure de passage...



Pas grave, mon FI m'explique la relativité de la chose et que le plus important

est de savoir où on est et dans combien de temps environ est

notre prochain point tournant.

Les cumulus épars défilent sous nos ailes mais on voit bien qu'on devra monter plus haut

que 3000ft pour arriver jusqu'à Rennes. Nous choisissons de profiter du large trou devant pour

descendre à 2000ft, non sans l'avoir signalé à Rennes approche.

Arrivé travers Bécherel l'info nous transfère à la tour, j'affiche la fréquence du VOR

de Rennes, je positionne mon flanquement et je prends un cap avec

une petite erreur systématique qui va m'amener direct sur le point NW de la CTR.


Nous arrivons sur NW. Tiens j'ai encore oublié de noter mon heure de passage, déjà

bien occupé à gérer le vol, la radio, tout en écoutant les nombreux conseils prodigués par mon FI.

Alors que je m'annonce verticale N, la tour me demande de faire un 360°
de retardement car un ATR est en approche. Après un moment d'hésitation
sur le sens du 360°, je m'aprète à le faire à gauche

quand la tour me demande de le faire à gauche.

J'arrive ainsi en début de vent arrière 28 derrière l'ATR qui est déjà en base.

Je m'intègre tout en répondant au quizz de mon FI "à quelle altitude est le circuit?", et autres questions.

Mais j'ai lu ma carte VAC alors tout va bien :-)

Enfin je diverge un peu sur le sud de la ville, ce qui me vaut un rappel à l'ordre, et j'ai encore perdu une

bonne centaine de pieds. Va falloir faire quelque chose contre ça (une bonne scéance de Tdp la prochaine fois).

Touché sans histoire, sauf que le contrôleur avait un peu oublié que je lui avais dit que c'était un

touché suivi d'un départ vers Dinan. Je sens une voix stressée et parfois hésitante au bout du micro.

J'imagine assez le stress que ça doit être car j'ai moi-même parfois du mal à tout gérer;

et il y a beaucoup de trafic aujourd'hui.



Nous repartons donc pour un petit saut de puce qui pour la première fois va me mener à la verticale de mon village.

Nous divergeons donc du trait pour cheminer de village en village avec comme premier objectif

la maison de la nounou à Hervé.

Après quelques 360° bien larges, quelques secondes de vol nous amènent à la verticale

d'un endroit d'où j'ai souvent regardé passer des avions le regard envieux...

Je suis heureux d'être où je suis aujourd'hui, à montrer ma maison à mon instructeur.



Trève de ronds dans l'air il est temps de mettre le cap sur Dinan.

On rentre le cran de volets qu'on avait sorti et on reprend nos 120kt de croisière.

Rennes info nous a perdu au radar. Etrange car on est à pas loin de 1500ft tout de même.

Je prends congé de Rennes en vue de Dinan, je m'annonce à 3 minutes de la verticale à 1500ft

au sud-est du terrain. Juste un avion en fin de vent arrière.

Je soigne mon auto-info mais là encore je descends sur la vent arrière.

Les antennes disposées sur le ciruit en 25 ont dû me troubler un peu car j'arrive trop haut

en finale et je ferai donc une finale en plané tout réduit.

J'arrive bien au seuil mais là...grossière erreur, je mets beaucoup trop de pied à gauche et pas

assez de manche à droite et mon FI doit reprendre la main pour nous poser correctement.

Il parrait qu'en plus je n'ai pas décrabé du bon côté mais bon...je
suis pourtant sûr d'avoir vu la manche à air indiquant un vent de
droite et une dérive à droite...ça m'inquiète un peu tout de même
d'avoir commis une telle erreur. Je suis trop focalisé sur le sens du
vent, je ne dois pas regarder assez où

pointe le bout du capot...C'est pourtant simple!....

Enfin, c'est pas encore demain que je serai lâché à Dinan moi.



Pas le temps de faire de la mania, nous devons rendre l'avion dans 10 minutes.

La tour de Dinard me demande de m'intégrer en vent arrière 17 main droite.

C'est droit devant, ça devrait le faire.

Sauf que là en ralentissant en fin de vent arrière c'est 200ft que j'ai perdu et j'ai

même pas eu besoin de regarder l'altimètre pour le savoir, je l'ai ENTENDU :-)

Heureusement j'ai fait un bel atterrissabe bien arrondi comme il faut, pour compenser.



Bref ce fut une heure de vol intéressante.

J'ai clairement besoin de mieux m'organiser en vol et de mieux savoir établir des priorités

quand les choses s'accélèrent. Enfin je ressens le besoin de faire de la mania avec cet avion car

ça n'est que mon troisième vol sur DR400/140B.



Prochain vol dans 9 jours où j'irai poser mes roues à Pontivy.



Sur ce je vais aller faire la queue à la préfecture...

Partager cet article

Repost 0
Published by pilotaillon
commenter cet article

commentaires