Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Syndication

Recherche

Terrains Fréquentés

 

Cliquer sur l'image


Mon Aéroclub

19 août 2005 5 19 /08 /août /2005 00:00
Voici le récit d'une nav qui s'annonçait sans histoires, enfin je le croyais, et

qui s'est avérée riche en enseignements.

C'était une de ces journées de Septembre en Bretagne où le temps était magnifique:

visi magnifique et de bon gros cumulus qui ont eu la gentillesse de ne
pas descendre en dessous de 3500ft, le tout accompagné d'une légère
brise de 10kt plein Nord.

C'est dans ce paysage idylique que nous nous élançons, moi fier élève pilote accompagné de mon instructeur.

Départ de Dinard en 35 et virage pour rattrapper le QDR 230 qui va nous mener à Pontivy.

Là déjà je me la fais "départ IFR" et je converge beaucoup trop vers mon QDR ce qui a inéluctablement pour

effet de me le faire dépasser.

A peine aligné sur le VOR je passe avec Rennes info et...je m'annonce pour la mauvaise destination (je ne

m'en apercevrai que bien plus tard).

Je trouve bizarre que la contrôleuse me demande de rappeler en vue de Dinan. Mais bon, je m'annonce

travers Dinan.

La fréquence de Rennes est chargée et l'apprenti pilote est chargé aussi par son instructeur qui lui

demande avec insistance "où est-on?". Alors je le sais environ mais de là à dire quelle est cette ville là

sous notre aile droite?... Surtout qu'il m'oblige à tenir la carte dans le sens de la route et comme on

va vers le Sud...

Bon, je prends mes repères, je suis sur mon radial VOR, et c'est le bordel à la radio.

Rennes nous confond avec un autre avion s'annonçant pour un vol sur la côte Nord. Notre code

transpondeur semble affecté à un autre avion. Je confirme mon code transpondeur à Rennes, et je continue

mon chemin.

Je trouve mon premier point de report, note le top, calcule mon estimée suivante, et roule ma poule.

Quand vient LA question:

"-Hôtel Kilo vous confirmez votre destination vers la côte Nord".

"-Heu...négatif Hôtel Kilo, destination Pontivy".

S'en suit une explication et une recherche de la méprise.

Il se trouve que tellement habitué à aller à Dinan, j'ai annoncé Dinan comme destination en prenant contact

avec Rennes Info. Mon FI était pourtant aussi certain que j'avais annoncé Pontivy. Force de l'habitude...

Je m'excuse et poursuis mon chemin.

Je vois bien mes repères...tranquille pèpère.

Ouaip, sauf que je suis tombé dans le panneau...en plein dans le mille.

Mon FI m'avait pourtant mis en garde contre l'ombre portée des cumulus qu'on peut prendre à tort pour une

forêt.

J'avais pourtant vu que j'avais un cap beaucoup trop à l'Ouest.

Le VOR me disait que j'avais aussi dérivé...

J'avais bien un village là sous mon aile droite qui était sur mon trait...enfin dont je pensais qu'il l'était.

Mais ça n'était que l'ombre d'un grosmulus!

La forêt de Loudéac était là-bas, bien à ma gauche et moi je voguais beaucoup trop vers l'Ouest.

C'est trop bête...il m'avait pourtant prévenu quelques minutes avant...

Bref je retrouve la 4 voies de Loudéac, je reprends mon trait et je garde la route à ma droite jusqu'à Pontivy.

Bien que je sache où est le terrain par rapport à la ville je mettrai un peu de temps à le trouver.

Je m'annonce à la verticale, coup d'oeil à la manche à air, ça sera un toucher en 10.

Attention à ne pas trop descendre. Intégration parfaite.

J'évite de survoler la ville, ce qui me fait descendre pas mal en base. J'overshoote copieusement (je le savais pourtant

qu'il y avait du vent sur la gauche...).

Je m'annonce pour un toucher, je visualise la direction du vent, j'arrondis doucement, un peu de pied et...

mon FI dira que l'avion s'est posé tout seul. Ce qui n'est pas un compliment pour moi ;-)

Peut mieux faire en effet.

Je me serais bien arrêté mais on n'a pas trop le temps. Je ne sais pas si Rod était sur place, en tout

cas il y avait foule sur le parking.

Je repars pour Dinan, je prends mon log pour la branche de retour et là...HORREUR!

J'ai oublié de noter le cap à prendre...le petit élève pilotaillon que je suis se fait alors tout petit

dans l'avion, pendant que mon FI prend ça à la rigolade.

Bon, estimation à la louche du cap retour, ça sera un 60°.

Je retrouve mon point de report travers Loudéac, je calcule l'estimée suivante, recalle le gyro et

reprends ma nav confiant.

La visi du jour est exceptionnelle. On voit Rennes au loin à droite et dans ce sens la visi

horizontale doit dépasser les 50Km.

Arrivée sans problème sur Dinan et là...il me fait le coup de la panne le bougre, ça faisait longtemps.

Non je n'ai pas repoussé la manette de gaz ;-). J'ai un peu zappé la check panne mais j'ai fait un encadrement

correct. Sauf que des gamins ont décidé de squatter le seuil de piste O7 et que ça le fait quand même moyen.

Ils sont devant l'entrée de piste juste avant la partie droite des peignes et se jettent à terre alors que j'arrive

en courte finale en plané.

Ils doivent jouer à se faire peur.

En tout cas moi ça m'a un peu surpris et j'ai décrabé un peu trop tôt mais posé pas mal.

Au tour de piste suivant il n'y avait plus que leurs sacs près de la piste, les gamins étaient

cachés près du bois qui entoure la piste à cet endroit.

En tout cas ce fut un de mes plus beaux atterros.

Content de moi je "rentre à la maison".

Comme souvent j'ai droit à une longue finale 35. Mon FI qui aime l'IFR me demande d'afficher

le glide mais...la molette des décimales du VOR tourne dans le vide!

Hormis ma tenue de plan qui laisse un peu à désirer (trop bas sur la courte finale) le contact

avec le sol sera des plus doux.

S'en suivra un debriefing instructif sur les pièges à éviter et quelques heures à trainer au club

malheureusement bien peu d'avions ont volé malgré le beau temps.



La prochaine fois on va se poser à Laval. En attendant que je sois apte à partir en nav tout seul.



Patrice, content.

Partager cet article

Repost 0
Published by pilotaillon
commenter cet article

commentaires