Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Syndication

Recherche

Terrains Fréquentés

 

Cliquer sur l'image


Mon Aéroclub

11 décembre 2005 7 11 /12 /décembre /2005 00:00
Mon dernier vol datait du 5 novembre, date de ma première nav solo.
Depuis les indisponibilités de toutes sortes se sont enchainées, jusqu'à aujourd'hui.
Les brumes matinales ont fait place à un CAVOK sans nuages. Enfin la brume est toujours
présente, surtout face au soleil en cette fin d'après-midi.

Je fais la prévol, le plein d'essence et d'huile pendant que mon FI me demande comment je le sens.
"Eh bien j'ai pas envie de t'emmener avec moi aujourd'hui!". Enfin ça c'est ce que je pensais :-)

N'ayant pas volé depuis longtemps je commence par deux tours de piste à bord de l'avion de
mon lâché F-GCAL, un DR400/120, et c'est confiant qu'à l'issue du second tour je mets le cap
sur Rennes.

Tranquille, pépère, je remonte la Rance direction Echo, point de début de nav.
Je suis en pallier à 2500ft, il y a une légère brume et l'air est limpide.
Je calcule ma première estimée en tenant compte du changement d'avion (FB 0.6 aujourd'hui au lieu
de 0.5 habituellement). La carte wintem me donne 15kt plein travers, je minore donc mon cap et je corrige
l'écart un peu avant d'arriver à mon premier point tournant.

J'ai tout le temps de reconnaître les villes alentours. J'ai réglé le VOR pour me faire
intercepter le QDM 148 de Rennes, qui va me mener sur tranquillement sur NW.
Sauf que la visi n'est pas franchement bonne sur la droite et je ne trouve pas cette satanée 4 voies.
J'arrive sur le radial 148, et l'approche me transfère sur la tour, le temps de changer de fréquence,
de m'annoncer, j'ai pas vraiment pris le bon cap, et je ne sais toujours pas où est la 4 voies.
Je vois le terrain et quelques secondes après j'aperçois enfin la 4 voies et le point NW.
J'arrive sur N en descente et la tour me demande de rappeler en vent arrière 28 main droite.
Y'a du monde en l'air aujourd'hui à Rennes. Les beaux-jours sont rares actuellement.

Je m'applique mais j'anticipe mal le vent de travers et j'overshoote un peu l'axe.
J'ai une bonne dérive, j'anticipe le décrabage et je me concentre.
Je passe le seuil où attendent deux liners, j'arrondis, je décrabe, mais je suis un peu
timide du manche et c'est ma roue gauche qui touche en premier, dommage, ça aurait dû être l'autre.

Je ne m'arrête pas à Rennes aujourd'hui, j'ai pas trop de marge pour arriver à Dinard avant le CS.
Je m'envole aussitôt pour Dinard via un itinéraire légèrement plus à l'Ouest histoire d'aller faire un
petit tour par chez moi.

Sur le trajet je rencontre un Grob de retour de Dinard, signalé un peu avant par le contrôleur.
Un PA28 me suit à quelques nautiques, il fait beau et la vie est belle.
Arrivé chez moi je fais deux larges 360 et j'apprendrais au retour que mes proches m'ont aperçu.
J'ai interrompu le goûter :-)
Cap au 340, j'arrive rapidement à Evran et je chemine en laissant le canal d'Ille et Rance à ma gauche.
Le contrôleur de Rennes est stressé parce qu'un B737 de Ryanair est en approche et va passer dans mon secteur 1000ft
au-dessus de moi.
Il ne veut pas me transférer avec Dinard alors que je le lui demande à 3 min de la CTR.
J'obéis mais bon...je suis en classe G tout de même...il me demande même de cheminer via Echo, ça tombe
bien c'était mon "itinéraire touristique du retour" prévu.

Et question tourisme je vais être servi.
Peu avant Echo je passe avec Dinard qui me demande de poursuivre jusqu'au barrage de la Rance en maintenant mon altitude car
un B737 est en approche. Ils sont stressés aujourd'hui les contrôleurs je trouve, ou bien n'auraient-t-il pas confiance
en les VFR? Et puis je suis en classe D, me semble pas que je sois autorisé à changer d'altitude sans prévenir...
Enfin je survole la baie de la Rance, les yeux grands ouverts pour profiter du paysage.
Je vois le B737 en finale dans mes 8 heures.
Arrivé au barrage, la tour me demande de faire demi-tour par la droite.
Chouette, un beau 180 à 45° quasiment verticale St Malo!
Et c'est reparti vers Echo.
Sauf que je ne vois strictement rien sur ma droite.
J'aperçois le terrain mais la brume et le soleil font que tout le reste n'est qu'un voile blanc opaque.
Je suis N°3, le N°1 se pose, le N°2 est derrière en finale et je suis autorisé à virer en longue finale 35.
Je regarde partout, rien, je vois maintenant la piste à ma droite, mais rien devant (saleté de brume par soleil rasant!).
Le contrôle me rassure: le trafic précédent est en courte.

Va pour une longue finale à 120Kt.
Je ralentis correctement mais j'ai mal déroulé ma check vent arrière (et pour cause, j'ai pas fait
de vent arrière)...et je me suis posé sans réchauffe, ni pompe, mais avec tout de même un cran de volets.
Va falloir éviter la dé-concentration la prochaine fois.

En tout cas voilà encore 1h15 de plaisir, riche en enseignements.

Si le temps est de la partie dimanche prochain je vais explorer le centre Bretagne.

Partager cet article

Repost 0
Published by pilotaillon
commenter cet article

commentaires