Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Syndication

Recherche

Terrains Fréquentés

 

Cliquer sur l'image


Mon Aéroclub

2 mars 2006 4 02 /03 /mars /2006 22:25
Comme il fait bon être en vacances! On peut ainsi profiter de la moindre fenêtre météo pour faire une nav, tant que le compte en banque suit...
Cet après-midi j'avais donc prévu ma quatrième nav solo: Un aller/retour Dinard/Laval avec une branche retour passant par Fougères, et en particulier par le hameau où habite ma belle-soeur. L'exercice étant d'arriver à trouver le dit hameau!

J'appelle mon instructeur: il n'est pas très chaud pour me laisser partir en nav. Le ciel est incertain et ça risque se gâter en fin de journée. Effectivement les TAF prévoient une agravation en fin de journée, voire en soirée, mais entre 14h et 16h ça me semble tout à fait faisable.
Bon je viens au club et si je ne peux pas partir en nav on ira faire un peu de mania en double, avant que j'aille configurer le réseau de mon FI.

J'arrive donc en m'étant fait une raison: pas de nav aujourd'hui.
On prend la météo de Saint-Brieuc et Brest histoire de voir, et là mon FI m'annonce, bon eh bien tu vas pouvoir y aller!
Quoi? mais c'est que...ah bon, vraiment faut que j'y aille?
J'exagère à peine, soudain je me suis demandé si j'étais vraiment prêt à partir en nav tout seul. La suite prouvera que je l'étais parfaitement.

Je montre ma préparation de nav à mon FI qui ne trouve rien à y redire. Il me propose de faire le plein de l'avion pendant que je me prépare. Je l'aide à sortir les avions et je vais vérifier mon
log de nav. Bon c'est pas bien dur de suivre le cap 125 depuis Echo, que je majore d'environ 5° pour tenir compte d'un bon 15kt plein travers estimé. Enfin on verra une fois en vol de toutes façons.

Je retrouve mon FI-pompiste à la pompe, je lui pose une dernière question sur la trajectoire
d'intégration à Laval et je m'installe à bord. Je prends mon temps, je règle les fréquences radio, je prends l'ATIS et je demande le roulage pour des tours de piste suivis d'un départ vers Laval.
Oui j'aime bien quand je reprends l'avion faire un tour de piste d'échauffement le temps de reprendre l'avion en main, et de me rassurer sur ma capacité à le poser une fois arrivé à destination :-)

Bon ben ça va j'ai pas tout oublié (bon d'accord j'ai volé lundi et le week-end dernier alors c'est un peu normal). Je mets donc le cap au 130 en affichant le QDR 125 sur le VOR.
Arrivé à Echo je prends congé de Dinard, déroule ma check point tournant (T.R.A.M.E.R) et j'appelle Renne Info qui m'affecte un nouveau code transpondeur.

Il fait tellement beau que je demande à monter à 3000ft, ce que j'obtiens sans problème.
Cet avion grimpe comme une flèche et j'ai rapidement pris les 500ft souhaités. J'essaie de me concentrer sur mon cap mais rien à faire, je me retrouve souvent à +10° du cap souhaité.
Ca ne dure jamais bien longtemps, je corrige rapidement.
Me voilà sur mon premier point de report: Combourg. Je reconnais bien le plan d'eau et le château caractéristique. T.R.A.M.E.R et la vie et belle, je vise en face le plan d'eau sur lequel je dois passer.







Le Mont St Michel passe dans mon aile gauche, là-bas au fond de sa baie. J'essaie de prendre une photo avec mon téléphone. Quand j'aurai fini de claquer mes thunes en heures de vol pour le PPL faudra que j'achète un vrai appareil photo numérique quand même...




Je suis sur mon trait, je croise bientôt l'autoroute des estuaires, et alors que je calcule mon estimée suivante je m'aperçois que je me suis planté en saisissant mes temps sur mon log de nav...bon, pas bien grave, je connais mon estimée avant mon prochain point, et après ce point j'ai 5 min avant d'atteindre Laval.

J'ai bientôt Vitré dans mon aile droite, et un lac courbe à la pointe duquel je dois passer. J'en profite pour donner une bonne correction vers la gauche, comme souvent, que dis-je, comme toujours!
Heu...bizarre y'a des plans d'eau qui ne sont pas sur ma carte...voyons voyons, j'ai mon prochain point de report en vue, je dois passer entre les 2 parties de la forêt que j'ai juste en face. Mon cap est bon (pour une fois) et mon VOR me dit que j'ai toujours mon radial 125 à ma droite, bien! (que c'est ennuyeux de suivre un radial!  Je préfère 1000 fois suivre la carte en gardant le VOR comme butée ou flanquement).

Arrivé à 5 min de Laval le gentil contrôleur de Rennes me demande de passer avec Laval sur 119.3. Juste au moment où j'allais le lui demander (enfin, le lui annoncer car je suis en espace non contrôlé tranquille pépère à 3100ft QNH).

J'aperçois bientôt Laval et très rapidement son aérodrôme.
Je contourne la ville par le Sud tout en descendant vers 1900ft. L'AFIS m'a demandé de rappeler
verticale. J'aurais pu intégrer en vent arrière 15 directement mais je suis trop habitué à voler sur
un terrain contrôlé et je suis l'indication de l'AFIS. En plus je connais peu ce terrain au tour de piste extra-large et je n'ai jamais pratiqué le QFU 15 alors je préfère prendre mon temps.
Je m'annonce verticale en intégration en début de vent arrière 15 main droite.
Je descends à 1300ft en me repérant grâce aux nombreux hippodrôme, dont celui qui là-bas marque la fin de la vent arrière.
J'arrive en finale en longeant la ville, un peu haut à mon goût, et je réduis trop, j'arrive trop bas en courte. Je dois remettre un peu de gaz.
Je me pose tranquillement en tout début de piste, pas très content de ma finale mais satisfait de mon atterro.
L'AFIS me parque et je monte payer la taxe et discuter un bon moment.
25 minutes plus tard j'appelle mon FI pour lui signaler que je vais redécoller. Il me conseille de ne
pas trainer car il craint qu'une perturbation arrive dans la soirée (elle arrivera effectivement, mais dans la soirée, et il n'est pas encore 16h30).

Je me fais pas trop mal à la phraséo d'un terrain AFIS. Je laisse le lionceau du club décoller et je remonte la piste derrière lui. L'AFIS me passe l'info de vent et hop! Me revoilà en l'air. C'est trop bon l'avion!
Hôtel Kilo grimpe aux rideaux! En un rien de temps me revoilà à 3000ft et j'ai à peine quitté le circuit!
Je prends congé du sympathique AFIS de Laval qui me souhaite un bon vol, et je mets le cap au 305, que je corrige de -5° car je dois avoir 10kt du 220°.
J'arrive sur mon premier point de report, T.R.A.M.E.R et je change de cap pour prendre un cap 340 légèrement minoré, qui va m'amener travers Fougères.
J'ai prévenu Rennes Info que je faisais un crochet par Fougères et je dois le rappeler quand j'y serai.

Je crois arriver sur mon point tournant suivant mais je me fais avoir comme un débutant, que je suis. J'ai trop corrigé ma dérive (ou pas bien tenu mon cap, les deux étant aussi probables l'un que l'autre...) je suis à 30secondes de vol à gauche de mon point tournant.
Cap au Nord et je retrouve la route Vitré-Fougères que je suis un moment avant de longer Fougères.
Je préviens Rennes Info que je suis à Fougères, qui me demande de le recontacter en vue de Dinard.

Je vois nettement les routes partant de Fougères vers l'Ouest. A ma gauche je vois l'autoroute des Estuaires. Je vois 2 villages de part et d'autre de l'autoroute un peu plus loin qui ne peuvent être que Saint Brice en Cogles et Saint Germain en Cogles. Mon VOR me confirme que je ne suis
toujours pas arrivé sur le flanquement déterminant le point à partir duquel je dois rebrousser chemin (car j'aurais alors passé le hameau que je souhaite voir).
Il n'y a rien de plus semblable à un hameau qu'un autre hameau par là!
Je suis descendu à 2000ft et je regarde les échangeurs. Soudain sur la route souhaitée je vois
le chateau d'eau caractéristique, le pont, et enfin le hameau où habite ma belle-soeur. Bingo!
2 fais deux larges 360, content de moi, puis je remets le cap vers Dinard tout en montant à 3000ft.

Le Mont Saint-Michel passe dans mon aile droite, un Citation est en approche de Dinard par l'Est, la baie de la Rance sort peu à peu de la brume loin devant moi.
Je demande à descendre à 2500ft, parce que je suis un garçon poli moi :-) Enfin je suis surtout en classe D depuis un petit moment, mais c'est une simple formalité vu que je suis tout seul en l'air dans le secteur.
Le Citation arrive à Dinard via une base main droite 17.
J'ai pris l'ATIS mais j'oublie de le signaler avec Dinard, dommage.
Je suis autorisé à intégrer le circuit en vent arrière main gauche 17.
Tiens va falloir que je descende un peu plus vite si je veux être à 1200ft en début de vent arrière moi!
Je soigne ma base mais j'arrive un peu bas sur le plan (qui est à plus de 5° sur ce QFU).
Le vent est dans l'axe, je fais une belle finale bien stable, et le miracle se produit : un magnifique kiss landing. Déjà au sol? Mais j'en veux encore moi!

Mais non, "Hôtel Kilo, la piste est dégagée", toutes les bonnes choses ont une fin, et moi j'ai faim des bonnes choses...

Je crois que plus on vole, plus on a envie de voler.
Je n'attends qu'une chose, remettre ça la semaine prochaine si tout va bien.
Encore 2 navs solo avant la grande nav.

Partager cet article

Repost 0
Published by pilotaillon
commenter cet article

commentaires