Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Syndication

Recherche

Terrains Fréquentés

 

Cliquer sur l'image


Mon Aéroclub

16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 12:30

Un mois que je n'avais pas volé, à cause de cette météo décidément capricieuse.

J'ai donc profité de l'heure d'été et d'une soirée tout seul à la maison pour aller au club faire quelques tours de piste.

 

Le vent est presque dans l'axe mais instable en force et en direction. Hum...j'opte donc pour la piste en herbe.

Le temps est très brumeux, juste de quoi faire des tours de piste par endroits.

On distingue le Mont dans la brume et les reflets du soleil couchant sur la marée sont magnifique!

 

Je suis seul en l'air et m'annonce en finale.

Premier posé un poil haut mais pas trop mal.

Je retrouve le rodéo de la piste en herbe bosselée. Ca faisait longtemps!

Second posé, pareil...hum...bon va falloir améliorer ça.

Le troisième sera le bon: un kiss en douceur tout comme il faut.

C'est fou comme toute la difficulté est dans les derniers centimètres!

D'ailleurs au quatrième tour je n'ai pas réussi à réitérer l'exploit du troisième.

Profitant d'un peu de ciel bleu au-dessus de ma tête je sors de mon manège pour grimper à 1700ft pour un exercice de panne moteur.

C'est un des avantages des vols du soir: on est souvent tout seul en l'air. Aujourd'hui c'est même le silence radio total sur 123.5. A croire que c'est bâché partout ailleurs.

J'arrive donc tranquille-pépère verticale et commence mon excercice.

Je plane en tenant compte d'un bon 15kt presque dans l'axe et me souvenant de mes dernières PTE trop courtes je veille à ne pas virer trop tard en finale.

Mais bon, j'arrive quand même un peu haut en début de finale alors je sors tous les volets.

Enfin c'est presque des aérofreins sur cet avion! Je réduis à 120Km/h et avec la pente que j'ai, j'ai l'impression de piquer sur la piste! La vue est magnifique. Je suis presque immobile.

Sauf que j'aurais dû faire une PTS au lieu d'admier les paysage parce que je passe le seuil de piste bien trop haut.

A mi-piste je suis encore haut et rapide alors même si j'ai encore de quoi me poser je remets les gaz.

Et là j'entends Jean-Mo, l'instructeur qui m'a formé, me sussurer à l'oreille: réchauffe, vario positif, rentrer un cran de volets.

Oui Jean-Mo, si tu lis toujours ce blog, tu me parles encore parfois, en particulier pendant l'arrondi avec vent de travers .

 

Me revoilà donc parti pour un nouveau tour de manège.

J'arrive en finale tranquillou pour un dernier atterro, ça se présente pas mal, et à peine je m'apprète à commencer à arrondir que l'avion part sur une aile, puis sur l'autre, hop-là, cheval fougueux, du calme!

Je remets un peu de gaz, stabilise l'oiseau et réduis en douceur pour me poser comme une fleur sur l'herbe. Ca fait plaisir .

 

Comme dirait Daniel, à qui je dois de voler sur cet avion exceptionnel: c'est pas mal pour un vol de reprise.

 

Le plus dur dans tout cela n'a pas été de poser l'oiseau, mais...de le rentrer tout seul dans le hangar sans écorner un avion. Ca m'a presque pris aussi longtemps que le vol (bon j'exagère un peu mais à peine). Faudra qu'on m'explique la meilleure méthode parce que sur un parking en pente c'est pas de la tarte d'aligner l'engin.

 

Voilà voilà, prochain vol très bientôt!

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pilotaillon
commenter cet article

commentaires