Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Syndication

Recherche

Terrains Fréquentés

 

Cliquer sur l'image


Archives

Mon Aéroclub

17 août 2007 5 17 /08 /août /2007 22:13
Chers abonnés au flux RSS/ATOM.
Merci de mettre à jour votre lecteur RSS/ATOM pour pointer vers la nouvelle adresse du flux:
http://feeds.feedburner.com/pilotaillon

Pour ceux qui le lisent  via FireFox, vous bénéficierez d'une meilleure présentation.
Moi de mon côté ça me permet de diffuser plus largement le flux ATOM dans les moteurs de recherche de blogs, tout en me fournissant des statistiques qu'over-blog ne fournit pas.

Je ne peux malheureusement pas désactiver l'ancien flux, mais soyez sympas, faites quand même le changement d'adresse s'il vous plait.

Merci.
Repost 0
Published by pilotaillon
commenter cet article
16 août 2007 4 16 /08 /août /2007 14:29
Y'a des jours comme ça où on a besoin de se remémorer certains bons moments.
Ce blog me sert à ça, en plus d'être semble-t-il apprécié de quelques-uns, et de trop d'anonymes (courage! Un p'tit commentaire ça m'éviterait d'avoir à deviner qui me lit du Québec, des USA, d'Angleterre et d'ailleurs).

Bon je digresse, presque autant que je divague, mais pas autant que je dis "putain  j'me fais ch...". Oups, désolé, fallait que ça sorte.

Je disais donc, enfin j'allais dire, qu'il y a une vidéo que j'aime à regarder, parce que c'est l'aviation que j'apprécie.
C'est un de mes tous premiers films, ça tremblotte, mais c'est beau :-)

Juste une petite balade de Rennes à Quiberon en PA19, en suivant la Vilaine, via le Golfe du Morbihan.

C'est  téléchargeable ici:
http://www.pilotlist.org/dispo/pg1/Quiberon.divx (DivX, 53Mo)

Pour le cas peu probable où quelqu'un se dirait mais pourquoi il a mis Fast-Forward dans le titre de son billet?
Eh bien c'est que j'ai prévu de remettre ça d'ici un ou deux mois.

Un petit vol au départ de Dinard en DR400, jusqu'à Vannes pour prendre un collègue et lui faire survoler le Golfe, sur lequel il navigue habituellement. Puis une escale à Quiberon pour aller goûter sur la plage (un bon Kouign Amman si tout va bien). Puis retour à Vannes, et retour à Dinard en remontant la Vilaine aussi longtemps que l'ATC le permettra.

Le plus dur là-dedans, ça va être d'avoir plus de 2 jours de beau temps consécutif pour pouvoir plannifier un peu!
Enfin, faire des projets de vol, c'est déjà voler un peu...

Après l'annulation du vol d'hier pour cause de tempête, celui prévu samedi s'annonce de plus en plus compromis...



Repost 0
Published by pilotaillon
commenter cet article
12 août 2007 7 12 /08 /août /2007 16:48
C'est cool les rascols en Bretagne!
Samedi c'était rascol  à Lannion.
A l'origine j'avais prévu un vol sur Lannion  Samedi pour faire voler JB, alias Solaris.
Et Susana avait prévu de venir  à Saint-Malo Dimanche. Ne pouvant être  à  Lannion le Samedi
et à Saint-Malo le  Dimanche, et avec le concours de David qui nous a gentiment proposé de déjeuner chez lui,
ce Samedi s'est donc transformé en rascol toujours plus ou moins improvisé, comme ils le sont tous ;
mais c'est ce qui fait leur charme!

En plus hier, c'était l'été en Bretagne. Oui, je dis c'était car à l'heure où j'écris ce message il est déjà parti ailleurs...
Temps magnifique, aucun nuage à l'horizon.
Après un tour de piste d'échauffement où j'ai posé-pas-cassé l'avion, car j'arrivais un peu lentement, j'ai arrondi un peu haut et pas assez cabré, j'ai mis le cap sur Lannion.

Cap au 270, direction Pléneuf Val André en montant jusqu'à 4500ft pour traverser la baie de Saint-Brieuc jusqu'à Saint-Quay Portrieux juste en face.
Travers Cap Fréhel, en montée vers 4500ft.

07-08-11-006.jpgPléneuf Val-André sur le capot. Traversée de la baie à 4500ft


Un peu avant l'arrivée sur Saint-Quay Portrieux, je passe en descente à -500ft/min en laissant mon oiseau accélérer, tout en maintenant 2450tours/min. Je stabilise à 2400ft, Rennes Info me transfère à Iroise Info, alors que je passe Bréhat.
07-08-11-009.jpgBréhat passe sous mon aile droite

07-08-11-013.jpgUn peu après Plougrescant, peu avant la CTR de Lannion

Je me pose à Lannion infiniment mieux qu'à Dinard quelque 40 minutes plus tôt, sous l'oeil de JB qui m'y accueille. J'aurai d'ailleurs bientôt une photo de mon atterrissage, dès qu'il sera rentré de vacances ;-)

S'en suit un rascol sympathique chez David. Avec des gens que je n'avais pas vu depuis longtemps.
JB en profite pour découvrir la pilotlist et ses rascols ;-)

Nous devons malheureusement partir plus tôt que prévu pour avoir le temps de voler ensemle sur Lannion car je dois être de retour à Dinard à 18h, l'avion étant réservé.
Ce sera un vol absolument magnifique!
Les photos de JB seront en ligne ici dans quelques jours.
JB a découvert le train classique, la vue magnifique offerte depuis la cabine d'un DR221, et ce magnifique endroit qu'est la Côte de Granite Rose, vue du ciel. En tout cas ces 37 minutes de vol passèrent trop vite!

Après avoir déposé mon passager, radieux, je repars vers Dinard.

07-08-11-016.jpgLa vue est sympathique, n'est-ce pas? ;-)
07-08-11-019.jpgEn montée vers 4500ft avant de traverser la baie

07-08-11-024.jpgEntre Paimpol et  Saint-Quay Portrieux

07-08-11-030.jpgAu milieu de la baie de Saint-Brieuc, perché à 4500ft

07-08-11-031.jpgLà j'étais bouche bée, admiratif....
Pléneuf Val-André se dessine dans mes 1h, je ne vais pas tarder à pouvoir commencer à descendre

07-08-11-032.jpgJe n'aime pas du tout me faire prendre en photo, mais j'étais trop heureux d'être là!

07-08-11-035.jpgJ'arrive travers Saint-Cast-Le-Guildo, à 2400ft

07-08-11-036.jpgLa baie de Saint-Jacut-de-la-mer se dessine au fond. Le terrain de Dinard est juste derrière.


volLannion.jpg2h13 de vol. C'est exceptionnel pour moi!...
Repost 0
Published by pilotaillon - dans navigation
commenter cet article
8 août 2007 3 08 /08 /août /2007 21:52
J'aime préparer mes nav, même si, comme ce fut le cas pour celle vers Bernay, j'ai dû l'annuler pour cause météo.
J'aime préparer mes nav, parce que j'aime imaginer le vol, je commence avec Navigation ainsi que PocketFMS, puis je prends ma carte et j'y reporte ma nav. Parfois je fais l'inverse aussi,  ça dépend.

Ensuite je vérifie les infos données par mes logiciels de préparation avec la carte et les cartes VAC, et je fais mon log de nav, à la main. Aucun logiciel ne me donne satisfaction dans ce domaine. Alors j'utilise un modèle fourni par un ami pilote, qui me convient tout à fait.

Enfin je vérifie mon log, et souvent je fais la nav avec Flight Simulator.
Souvent aussi je fais une reconnaissance avec Google Earth.

Je prépare un peu l'intégration sur le terrain d'arrivée prévu, en fonction de par où j'ai prévu d'arriver et avec les différents QFU. Ainsi j'évite de m'emmèler les pinceaux quand j'arrive en auto-information.

Et puis, je prends les cartes VAC des terrains proches de mon trait de nav, au cas où. Je jette aussi un oeil aux NOTAM lors de la préparation de la nav.


Le reste de la  préparation (météo et NOTAM), je le fais au moment de partir.

Ce soir j'ai terminé la préparation de ma nav de samedi vers Lannion.
C'est loin d'être une grande nav, environ 35 minutes de vol.
Mais il y a quelques zones avec lesquelles jouer ainsi que la traversée de la baie de Saint Brieuc, qui oblige à monter un peu.

Ca donne ça:


Mon log de nav ressemble à ça vu de près:
prepaNavLogLFRO.jpg
Les temps sont caculés pour tenir compte de la montée, au moins depuis le décollage jusqu'à WJ, point de  départ réel de la nav.
Sinon, je compte 100kt et j'arrondis. On n'est pas à un pouillème,  j'ajusterai (ou pas) en vol.
Surtout que  tout seul j'arrive plus à 110kt de vp.

Ce genre de log me convient bien.
Avec  l'expérience j'y mettrai certainement moins d'infos, et j'en mettrai plus sur la carte.

Mon fidèle, bien qu'à l'autonomie limitée, compagnon, a lui aussi le trajet prévu en mémoire:
La nav prête dans PocketFMS.
Vous remarquerez que la carte n'est pas à jour.
En effet je ne suis pas souscripteur cette année, mais je le serai l'an prochain :-)


Sur place j'ai prévu de faire le vol ci-dessous avec un fidèle lecteur de ce blog qui y passe actuellement ses vacances ;-)
volPrevuLFRO.jpg

Voilà, y'a plus qu'à croiser les doigts pour la météo (ça se présente pas trop mal).
Repost 0
Published by pilotaillon
commenter cet article
8 août 2007 3 08 /08 /août /2007 13:43
Le mois prochain je devrais aller essayer cet avion:


Un magnifique CP305 appartenant à l'aéroclub des grèves du Mont Saint-Michel, à Avranches.
J'ai en ai vraiment hâte!


Je vais aussi tâcher  pour les vacances de la Toussaint, d'aller essayer
cet adorable D112:

Il appartient à l'aéroclub de Chalais, Les ailes Chalaisiennes.

Je vais tâcher de m'y prendre un peu plus en avance que la dernière fois.
Enfin même si je n'avais pas pu voler, j'ai été chaleureusement reçu dans ce
petit club champètre. Et c'est en visitant leur "coffre à jouets" que j'ai découvert ce petit oisillon au milieu des Camions Cessna.

Et vous savez quoi? Malgré un bon grain quotidien pour laver la voiture et arroser le jardin, il semble qu'il va faire beau samedi pour mon vol vers Lannion ; enfin, au sens Breton du terme: ne pas pleuvoir! ;-)

Repost 0
Published by pilotaillon
commenter cet article
7 août 2007 2 07 /08 /août /2007 15:02
J'ai changé le fond musical de mon blog.
Vous écoutez maintenant ce que j'écoute quasiment en boucle toute la journée.
Ca me calme.

J'ai cette musique dans les oreilles, ainsi que la  fréquence Tour de Rennes.
Ah, oui, j'ai finalement retrouvé ma VHF que  j'avais un peu trop bien rangée en
partant en vacances! ;-)

J'ai des soucis pour streamer la  VHF correctement sur le réseau local. J'essaie de plugguer un  "compresseur de dynamique" pour qu'on entende aussi bien les avions que la tour, et j'ai quelques soucis avec les différents plugins d'entrée Line-In de Winamp.
Mais bon,  ça va finir par marcher. Et puis ça occupe mes pauses déjeuner, moi qui ne suis pas fan de baby-foot.

Faut que je pense à demander à mon chef l'autorisation de mettre une webcam aussi :-)


Repost 0
Published by pilotaillon
commenter cet article
6 août 2007 1 06 /08 /août /2007 13:24
Il est midi et j'mennuie.
A faire un boulot de grouillot sans grand intérêt en attendant mieux.
Le tournoi de baby-foot bat son plein dans la cafét' ; coupant court à toute discussion aussi sûrement que le fait un déjeuner devant la télé...

Et moi j'écoute Gwenael Kerléo le casque à fond en regardant se poser les Dash 8 Q400 de Flybe.
Je respire les vapeurs de Jet A1 la fenêtre ouverte, et je vole ;-)

img070806-1332.jpgPhoto de mauvaise qualité prise avec mon téléphone
Au premier plan, un Dash-8 Q400, à droite, un CRJ et devant
lui un autre Q400 de FlyBe.
Il fait beau et j'ai envie de voler...

Encore une longue semaine avant un week-end et une semaine où si tout va bien je devrais battre mon record de vol.
Le temps s'annonce pas trop mal pour la balade à Lannion prévue samedi.
D'ailleurs faut que je pense à commander les Kouign Amman.

Vivement ce week-end...
Repost 0
Published by pilotaillon
commenter cet article
1 août 2007 3 01 /08 /août /2007 09:27
Paul a fait un truc que j'avais envie de faire depuis longtemps,  sans en avoir eu l'occasion : filmer un tour de piste et le commenter.
C'est là, sur son blog: http://paul-airlines.over-blog.com/article-11598860.html

En plus il apprend à piloter sur un avion merveilleux, mais pas facile!


Repost 0
Published by pilotaillon - dans vidéo
commenter cet article
29 juillet 2007 7 29 /07 /juillet /2007 17:38
La raison essentielle qui me fait rester sur la pilotlist est qu'on y  fait des rencontres sympathiques, au travers des rascols,  nos petits rassemblements à nous.

Après avoir  scruté la météo toute la semaine, pris tous les renseignements nécessaires au près d'un instructeur local (Merci encore Daniel!)  la journée de  Samedi s'annonçait pas mal, avec enfin un vrai temps d'été. Du moins sur  la région de Saint-Malo...

Car les stratus bas ont retenu ceux qui venaient de Saint-Cyr, L'Aigle Saint-Michel, et  Beauvais, une partie de la matinée. Et ils ont aussi empêché ceux qui venaient de Cherbourg et de Belgique de nous rejoindre.

C'est impatient que je me suis rendu à ce rascol, mon premier en tant que commandant de bord.
J'ai  donc  décollé aux commande de "mon" DR221 préféré, chargé de Kouign Amman et de jus de pomme, suivi par Rémy T dans le PA28, pour une petite demi-heure de nav, enfin, de vol magnifique avec une visibilité des grands jours, vers Avranches.

A peine décollé, on voit le  Mont Saint-Michel au fond de sa baie, et je vise le rocher de Tombelaine, limite de la zone R protégeant le Mont. J'ai aussi mon GPS moving map, mais juste pour vérifier que je ne mords pas la zone, et essayer encore une fois le mode HSI en situation réelle.
navLFRW.jpgUn petit saut de puce

La vue est splendide sur la baie. Toute en nuances de bleu. La marée est basse et l'atmosphère est...féérique.
Je n'ai pas pris de photos en vol mais ça donnait tout  à fait ça:

Cet endroit est vraiment magnifique!

Arrivé au rocher de Tombelaine, je passe sur la fréquence d'auto-information d'Avranches, annonce ma
provenance, ma destination et ma situation.
Un autre avion s'annonce aussi en vue, mais sans info de situation. Et je commets l'erreur de ne pas la lui demander. Un avion est au décollage, mais je suis beaucoup plus haut, à 1700ft, en légère descente vers 1500ft.

Je me présente à la verticale, m'annonce, et alors que je porte mon regard vers le bas pour voir la manche à air,
je vois un DR400 jaune passer à mon altitude à une centaine de mètre de mon aile gauche (enfin j'ai un peu de mal à juger mais quand on voit le pilote on n'est pas loin). Voilà pourquoi je n'aime pas l'intégration par la verticale en auto-information : la concentre le traffic en un point où les pilotes regardent vers...le bas!
J'aurais dû demander à l'autre pilote s'il m'avait vu. Je pense car ils étaient deux paires d'yeux à bord, et ils ne
sont pas venus me voir à l'arrivée. S'ils avaient été aussi surpris que je l'ai été je pense qu'ils seraient venus m'en parler. La prochaine fois je demanderai à savoir la position exacte des avions proches, prendrai autre chose que l'altitude circuit +500ft où tout le monde arrive et/ou resterait à l'écart le temps d'être sûr qu'elle est safe.

Me voilà donc intégrant en vent arrière 22 main droite, suivi par Rémy qui patientait en faisant des 360° sur la côte.
Circuit tranquille à 80kt le temps de bien repérer l'endroit, que je découvre.
Finale à 60-65kt, courte finale à 60kt, je coupe les gaz un peu avant l'entrée de piste, avec une bonne dérive à droite. Je décrabe, cabre doucement et...j'atterris sur de la moquette!
C'est la première fois que je me pose sur l'herbe avec cet avion, et effectivement, c'est beaucoup plus facile que sur un terrain en dur. Par contre la piste est irrégulière et ça bouge pas mal. Pas question de freiner, je m'arrête naturellement bien avant la moitié de la piste.

Nous sommes accueillis très cordialement par les gens du coin, qui ont été prévenus qu'on arrive à 8 avions, et qui nous parquent pour ne pas gêner le saut des parachutistes.

Au club-house, nous sommes invités à signer le Livre d'Or, non sans avoir jeté un oeil à sa "page célèbre", signée Antoine de Saint-Exupéry. Lui aussi est venu là, en 1937, à bord de son Caudron Simoun, en provenance du Bourget. Quelque part sur ce terrain rustique, signant ce beau livre, on se sent Aviateur...

Le temps ayant décidé de se lever, les 3 avions en provenance de Beauvais et Saint-Cyr ont pu rallier l'Aigle, y prendre Leif en avion-stop, et...arriver en ayant laissé un des avions sur place. Y'en a qui ont voulu essayer le DA40 de Marie-Odile je crois ;-) En effet c'est un avion magnifique, qui se pose sur piste courte pour peu qu'on lui sorte tous les volets :-p

André nous a aussi rejoint depuis Rouen, accompagné de son fils et d'une amie.
Malheureusement, Jean a dû faire demi-tour vers Cherbourg sous les stratus, et Frédéric a dû décaller son départ de Belgique et ne peut plus nous rejoindre à temps.
La grande absente de ce Rascol, Suz, est avec nous en direct de Washington via SMS.

07-07-28-005.jpgNotre groupe au premier plan, devant le DA40 venu de Beauvais

07-07-28-004.jpgNos avions, et le DR400 orange que j'ai croisé en arrivant

07-07-28-006.jpgJ'aime beaucoup cette photo.
Devinez avec quel avion je suis venu? ;-)

C'est donc quasiment au complet et sous un ciel qui devient de plus en plus bleu et chaud, que nous nous trouvons une aire de picnic fort sympathique, avec une vue imprenable sur le Mont Saint-Michel, et sur les parachutistes qui nous tombent dessus pour se poser à quelques mètres de nous.
07-07-28-007.jpgBel endroit pour un picnic, n'est-ce pas?

Ca sera un picnic gargantuesque! On aurait pu tous manger là le soir, voire le lendemain ;-)
Et les Kouign Amman étaient délicieux!

07-07-28-012.jpg
07-07-28-013.jpgDe sympathiques rencontres, dans un bel endroit. Tout simplement.

La journée passe vite et peu à peu nous devons repartir.
Je me résigne à saluer ceux qui restent encore un peu, content d'avoir fait d'agréables rencontres et revus des amis.
Mais il faudra remettre ça!
En tout cas je reviendrai prochainement pour faire un peu de double sur leur manifique Emeraude.
07-07-28-014.jpgVoilà l'avion que j'essaierai lors de mon prochain passage ici.

Au départ, peu habitué à ne pas devoir contacter une fréquence radio avant de rouler, j'oublierai d'allumer la radio!
Je m'entendais dans l'intercom, mais la radio du DR221 est à affichage mécanique, et je n'ai vu qu'une fois sur le taxiway qu'elle n'était pas allumée, quand je signalais au DR400 derrière moi qu'il pouvait me doubler s'il le souhaitait, et qu'il ne bougeait pas.
Je prends mon temps pour faire mes essais moteurs et dérouler mes checklists.

Je roule derrière ce DR400 à bord duquel se trouve une jeune femme qui part pour Saint-Brieuc.
Elle décolle rapidement mais je dois patienter longtemps derrière. C'est l'heure de pointe à Avranches!
Un avion est en fin de base, je le laisse se poser, un autre se présente en base, je le laisse se poser à nouveau même si en fait j'avais largement le temps de m'aligner et décoller. Mais j'ai peu l'habitude de l'auto-info, et je ne suis pas pressé de rentrer.

A mon tour je m'aligne, briefing décollage, du vent plein travers droit pour 10kt environ, je mets un peu de puissance sur frein, relâche le frein, mets plein gaz, manche à droite, pieds en éveil. Mais ça va, avec le vent à droite les effets moteur compensent l'effet girouette. Ca cahotte et l'avion décolle sur une bosse alors que je dépasse juste les 50kt. Pallier d'accélération, correction de dérive, et hop, je grimpe doucement.

Je vire rapidement à droite pour contourner la zone R du Mont.
J'entends Soeren qui décolle pour Ancenis. Je me retourne et le voit décoller.
Il est temps de quitter la fréquence, de contacter Brest Info pour la traversée de la baie, puis l'ATIS de Dinard, puis la tour de Dinard qui nous refait son auto-info excessive (à mon goût), pour me signaler un hélico qui passe à 5Nm 1000ft plus bas, un autre avion 1000ft plus bas très loin de moi...bref qui fait du bruit sur la fréquence..et déresponsabilise les pilotes.

Je dois dévier de ma vent arrière vers la Rance pour éviter un avion qui arrive en base 35 main droite...loin loin loin devant moi. J'aurais très bien pu rester sur ma trajectoire de vent arrière. On m'avait prévenu, y'a un des nouveaux contrôleurs qui n'est pas très doué avec les avions légers, qui ne maitrise pas les distances et vitesses auxquelles ils évoluent . C'est pénible. D'habitude c'est tellement mieux!

Me voilà donc en loooonnngue finale 35. Le vent est calme dans l'axe. Je suis un peu bas sur le plan, je décide de me poser court, sur le peigne. C'est toujours bon, de savoir se poser court.
J'arrive à 60kt, réduis juste avant de passer les balises de seuil, arrondi, hop pas trop sinon ça remonte, je cabre un peu et je pose en douceur mais je ne tiens pas asser mon manche au ventre et je ne suis pas bien l'axe.
Heureusement mes pieds, contrairement à ma main, ne se sont pas endormis, et ramènent l'avion sur l'axe tout en réveillant ma main qui plaque la roulette arrière solidement au sol.

J'arrive au club, je dis au-revoir au monsieur dans sa tour, essais coupure et..."crrrac!". Oups! Déconcentré que j'étais. Je suis malencontreusement repassé sur "start" après être revenu sur "both". Mais pas de mal à la couronne de démarreur. J'ai pu redémarrer sans problème comme on me l'a conseillé pour vérifier qu'il n'y avait aucun dommage.

Quelle magnifique journée!
Et quel contraste en arrivant au club...
Repost 0
Published by pilotaillon - dans rascol
commenter cet article
24 juillet 2007 2 24 /07 /juillet /2007 22:17
Pour diverses raisons je n'avais pas volé depuis deux mois.
A quelques jours d'un déjeuner à Avranches avec des amis j'ai donc profité
d'une jolie fin d'après-midi et d'une disponibilité de mon instructeur pour
aller me dérouiller un peu en DR221.

Au programme, un tour de piste d'échauffement à Dinard et le reste à Dinan car
il n'y a pas assez de vent ici pour que ce soit intéressant pour moi.
La contrôleuse semble fatiguée ce soir...le faible traffic lui semble difficile à gérer, nous
demandons donc un départ direct pour Dinan.

Décollage et cap au 195 pour 5 minutes de vol. Je grimpe à 2000ft  tout en me demandant
si je sais encore poser cet engin, surtout sur cette piste très technique.

J'arrive verticale, identifie la piste à utiliser, m'annonce en intégration de vent arrière 25 main gauche et là, paf! Le coup de la panne.
"T'es en panne", qu'il me dit, comme ça,  sans prévenir.
Bon, ben va pour un encadrement alors. Sauf que je pars vers la mauvaise piste....erreur de débutant. J'ai toujours eu un problème de latéralisation....surtout quand je suis un peu pris au dépourvu!
Bon ben il ne sera pas très académique mon encadrement mais ça va, j'ai le temps de faire une large boucle sur le centre commercial.
J'arrive trop haut, PTS, virage en radada au niveau du seuil, un peu rapide. J'arrondis, commence à décraber, mais voilà, l'oiseau quand on est un peu rapide et qu'en plus la piste descend, il ne se pose pas. Et 830 mètres ça passe vite mine de rien.
J'annonce "ça va pas le faire, je remets les gaz". Et j'ai comme réponse "mais si". Bon, s'il le dit :-)
Je finis par me poser, je reviens sur l'axe, remets les gaz, remets en ligne de vol, m'efforce de rester sur l'axe et...je vois la forêt qui arrive devant et ça me fait tout drôle.
Rotation à 60kt, pallier et hop, à 70kt on monte et on passe sur les arbres.

Pff, je transpire déjà, et ça ne fait que commencer!
Un tour de piste normal plus tard j'arrive pile poil, pose un peu hésitant et voilà l'oiseau qui veut quitter la piste à la remise de gaz. Viens-là toi! Je tricotte, ne le laisse pas faire et corrige mon embardée tout en surveillant mon badin et le bout de piste qui approche.
Le Monsieur qui est aux aguets à ma droite me félicite de ne pas m'être laissé faire et d'avoir bien corrigé la trajectoire.

Et hop, encore un tour, puis un autre, où ma précision s'améliore de tour en tour.

Bon, ça devient trop facile en 25, alors on va tourner en 07 puisque le vent est plein travers pour une dizaines de noeuds.

"coucou, c'est encore nous!". Enfin à vrai dire c'est plus "Dinan, Fox Zulu Oscar en base main gauche 07 pour un toucher".

Ah, le seuil 07 enfoui dans la forêt et ses joyeuses surprises en courte finale...
LFEB.jpg
J'arrive tranquille pépère à 60-65kt, coupe les gaz en courte juste avant le dégagement de bout de piste dans le bois, passe sous la cime des arbres, et là, plus de vent, comme d'hab. J'arrondis à peine passé le seuil pendant que mon FI me rappelle que la piste monte et que le vent se refait sentir une fois passée la forêt.
Je me pose avec un petit rebond, reconfigure l'avion, remets les gaz et hop là, pied à droite quasiment à fond pour garder l'axe. Je prends un peu de vitesse avant de monter avant le lotissement en bout de piste. Quelle idée de mettre des lotissements et centre commerciaux sur les axes de piste aussi...

Bon, comme ça se passe bien on va en faire un autre histoire de voir si j'ai eu de la chance la fois d'avant :-)
Eh bien non, ça n'était pas de la chance. Posé pile poil.
A la remise de gaz j'ai droit à un "pied à droite, pied à droite!".
"Oui, oui, je le tiens", réponds-je avec un grand sourire.  (j'avais déjà le pied quasiment à fond à droite). Je transpire mais qu'est-ce que je m'amuse!

Mais il est temps de rentrer alors je reprends un cap Nord, m'annonce en sortie de circuit et reprends contact avec Dinard.

Je monte doucement vers 1400ft, la brume commence à tomber, et deux mongolfières flottent dans l'air sur notre droite, quelque part vers Dol de Bretagne.

Je suis numéro un pour la piste 30, dans ce ciel maintenant désert.
Arrivé en finale et comme j'avais émis le souhait de travailler la précision de mes atterrissage, mon FI me demande de faire un atterrissage de précision: posé sur le peigne.
Je suis sur un rail, le badin scotché à 60kt, je réduis doucement en courte, puis je coupe les gaz. Je commence à arrondir,  à décraber et j'entends à ma droite "ne le pose pas encore!" (le seuil est décallé sur la 30). Mais non, je ne le pose pas, je planne, tout en cabrant progressivement et en gardant l'axe.
A peine ai-je passé les peignes que j'entends un roulement à l'arrière, je ne me souviens pas avoir senti le train principal toucher, simplement avoir mis le manche au ventre, fier d'avoir posé cet oiseau si joliment.

Il n'y a pas à dire, le DR221 est vraiment un avion sensationnel, au sens littéral du terme: qui procure des sensations!

Et ça n'est pas pour me vanter, mais mon FI m'a confié que l'instructeur pro de chez Air France qu'il venait de lâcher sur cet avion juste avant moi, n'avait pas fait mieux. C'est quelqu'un qui sait donner confiance à ceux qui volent avec lui. Et j'en ai parfois besoin car je vole hélas trop peu pour être totalement sûr de ma maîtrise de l'engin.

Voilà, c'était juste 50 minutes de bonheur d'un pilote du Dimanche qui reprennait contact avec un magnifique avion.




Repost 0
Published by pilotaillon
commenter cet article