Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Syndication

Recherche

Terrains Fréquentés

 

Cliquer sur l'image


Mon Aéroclub

2 mai 2009 6 02 /05 /mai /2009 21:53
Samedi j'étais de permancence au club.
J'avais proposé à mon ami Erwan de venir m'y rejoindre à l'occasion de l'ouveture annuelle du terrain à la CAP (ce qui signifie que tous les avions peuvent venir s'y poser d'où qu'ils viennent ; ça n'est pas le cas entre Octobre et Arvril).

Après avoir attendu la dissipation du brouillard, le voilà qui arrive en J3 depuis Ancenis:

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Attention à ne pas découper un mouton au roulage ;-)

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Ne sont-ils pas beaux tous les deux comme ça? :
Image hébergée par servimg.com

Après un déjeuner rapide nous sommes allés faire un petit vol, histoire de faire découvrir l'oiseau à Erwan.
Quelque chose me dit qu'il a apprécié!
Bon la météo n'était pas celle des grands jours mais y'avait largement de quoi voler.


Après être allé par deux fois chasser les moutons à vélo le matin, l'après-midi c'est en avion que nous avons tenté de les écarter, en remontant la piste. Oui je dis tenter car certains n'ont pas voulu bouger alors on a fait avec la piste disponible (environ 2 fois le nécessaire quand même).

Image hébergée par servimg.com


Une photo des Gabions dans les herbiers alors que nous contournons un caillou célèbre dans le coin ;-)

Image hébergée par servimg.com

En fin d'après-midi le temps s'est franchement découvert, on a même vu du cliel bleu en Normandie .

Une jolie vue d'une journée typique à Avranches:
Image hébergée par servimg.com

On a failli oublié de déguster le Kouign Amman que j'avais fait pour l'occasion...ben oui on cause on cause et on ne voit pas le temps passer...

Déjà l'heure de rentrer:
Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Bon vol!

Image hébergée par servimg.com

Une belle journée.

Si certains lecteur de ce blog on l'intention de venir faire un tour, je serai de nouveau toute la journée au club le 13 Juin.

 

Repost 0
Published by pilotaillon - dans rascol
commenter cet article
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 15:22
Vendredi 2 Janvier j'ai profité d'un séjour chez mes parents pour aller rencontrer Yannick à Angoulème, colistier brillant avec qui j'échange depuis un moment sur la Pilotlist.

Un terrain bien sympathique, avec en plus deux avions qui sont parmi ceux dont je rève.
Un sublime HN700 Ménestrel:
Image hébergée par servimg.com

Regardez-moi ça comme c'est beau!
Lignes parfaites, décoration très réussie...rhaaaa....

Mais ça n'est pas tout.
Il est accompagné d'un non-moins magnifique Super-Emeraude:

Image hébergée par servimg.com

Tout ça fait main....J'admire... Quel bel avion!

Image hébergée par servimg.com

Il n'est pas impossible que je revienne essayer le D113 du club ;-)

En attendant je vais devoir patienter une semaine avant de retrouver l'Emeraude pour un vol au coucher du soleil.
Repost 0
Published by pilotaillon - dans rascol
commenter cet article
11 octobre 2008 6 11 /10 /octobre /2008 21:00
En cette belle journée j'avais rendez-vous avec mon instructeur pour une séance d'exercices de panne en CP305.
Nous voilà donc partis pour un enchaînement de tours de piste, basse hauteur, PTU et PTE.
30 minutes plus tard nous sommes de retour au club pour mettre de l'essence et...changer de passager.

Oui, car pour mon lâché CP305 Emeraude, je laisse mon instructeur au sol et le remplace par mon fils, Hervé :-)
Il est tout aussi impatient que moi de voler!
Peu après nous sommes donc prèts à nous aligner en 22, parmi les moutons qui paissent près du seuil de piste.

Image hébergée par servimg.com

Le vol en lui-même n'a rien d'original, mais pour moi il est exceptionnel.
Non seulement c'est mon premier vol solo sur cet avion exceptionnel, mais j'emmène mon Petit Bonhomme qui apprécie le paysage.

J'oblique à gauche et trouve le temps de prendre rapidement une photo du terrain.
Image hébergée par servimg.com

Je jubile et Hervé semble aussi apprécier!
Image hébergée par servimg.com

N'empêche, du haut de ses 6 ans 1/2, il a déjà volé en DR400, DR221, P2002 et maintenant Emeraude!

Tiens y'a un rocher connu dans notre aile droite! :-)
Image hébergée par servimg.com

Je tourne large pour être sûr de rester hors de la zone R12.

Image hébergée par servimg.com

Notre petit tour touche déjà à sa fin.
Début de descente vers la vent arrière 22.

Image hébergée par servimg.com

Je conclus ce vol par un magnifique kiss dont je suis très fier!

Depuis notre départ les moutons ont envahi le parking.
Ils semblent avoir pour habitude de traverser juste au moment où on s'approche d'eux.
Je m'applique à ne pas en découper un en tranches. :-)

Image hébergée par servimg.com

Hervé me demande alors l'appareil photo pour photographier notre bel oiseau.
Il tient vraiment de son père! :-)
En plus je les trouve très jolies ses photos:

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com
 
Une belle journée...

Image hébergée par servimg.com
Repost 0
Published by pilotaillon - dans rascol
commenter cet article
29 juin 2008 7 29 /06 /juin /2008 18:28
Samedi j'ai passé l'après-midi et la soirée au Fly-In international d'Avranches.
Il y avait du beau monde!
Le front froid sur la manche n'a pas empêché les anglais de venir en masse, bien que
quelques-uns n'aient pas pu se joindre à la fête.

Le seul avion français qui soit resté le soir est ce superbe super-émeraude:
Image hébergée par servimg.com

Un de mes préférés: un Jodel anglais motorisé par un Rolls-Royce:
Image hébergée par servimg.com

Raphaël, alias Bond, en train de placer un Maule:
Image hébergée par servimg.com

Une jolie bête de course que ce RV6:
Image hébergée par servimg.com

Un C172 Français venu passer un moment, qui s'en retourne vers Pontoise:
Image hébergée par servimg.com

Un autogyre local. Il faut absolument que je fasse un vol dans cette machine!
D'autant plus qu'on ma vanté le sérieux du propriétaire (qualité encore plus indispensable avec l'autogyre qu'avec un autre type de machine volante):
Image hébergée par servimg.com

Le parking commence à se remplir:
Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Mais le plus bel avion est un avion local ;-)  :
Image hébergée par servimg.com

Ce terrain est vraiment unique!
Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Malheureusement, le dernier avion à arriver a raté son atterrissage.
Il est semble-t-il arrivé avec un plan trop fort et trop vite et a tapé à en faucher tous les trains d'atterrissage
et tordre le bâti moteur.
Fort heureusement sa pilote n'a eu que des bleus et des contusions.
Par contre l'avenir de l'avion semble beaucoup plus incertain...

Image hébergée par servimg.com

J'ai été vraiment étonné de l'organisation sans faille, par les membres du club local.
Le repas était parfait!
J'ai simplement regretté de ne pas être venu en avion.
Camper là au milieu des avions et des autres tentes, dans ce décors magnifique.
Etre réveillé par le bruit des moteurs d'avions repartant pour l'Angleterre, ça doit être une
expérience rare!
La prochaine fois, même si je ne viens pas en avion, je plante la tente! :-)

Repost 0
Published by pilotaillon - dans rascol
commenter cet article
11 mai 2008 7 11 /05 /mai /2008 00:05
Arnaud G. fidèle lecteur de ce blog, étant de passage dans le coin, nous avons profité de l'occasion pour aller voir le soleil se coucher sur le Cap Fréhel.

Malgré le voile de brume on distinguait parfaitement Bréhat, Jersey, et même Guernesey.
Bref presque une visi des grands jours malgré les nuages et la brume.

Un vol pas très original ; quasiment le même que la dernière fois. On est même passé à la verticale de chez les parents de Nicolas ;-)

Le coucher de soleil sur Bréhat donnait quelque chose comme ça:


A l'horizon: la pointe de l'Arcouest et Bréhat tout au bout, juste au niveau de la tache lumineuse.

J'ai tenté d'améliorer l'image en diminuant le voile de brume. Elle est un peu assombrie par rapport à l'originale.

Encore un vol qui a duré plus longtemps que prévu :-)



Repost 0
Published by pilotaillon - dans rascol
commenter cet article
10 février 2008 7 10 /02 /février /2008 22:19
Aujourd'hui j'ai fait un vol sympa avec Nicolas, un lecteur de mon blog que je rencontrais aussi en vrai, pour la première fois.
C'est la seconde fois que ce genre de chose se produit, le premier  ayant été Guilfro.
Qui sera le troisième? :-)

C'était aussi le baptème de l'air de Nicolas. Enfin disons que c'était la première fois qu'il montait en avion, car le terme "baptème de l'air" est défini légalement et ne correspond en rien au petit vol entre amis que nous avons fait aujourd'hui.

Au programme du jour : Cheminement le long du Canal Ille et Rance jusqu'à Betton, en banlieue Nord de Rennes, puis cap au 300 pour rejoindre le Cap Fréhel via Bécherel et Jugon les Lacs.

Après les formalités d'usage, et après avoir présenté l'oiseau à Nicolas, nous voilà en l'air.
A peine décollé que mon passager exprime un cri de joie, ça commence bien! ;-)

Malheureusement pour les photos le temps n'est pas idéal.
Vers l'Est on a au moins 20km de visi, mais vers l'Ouest, la brume et le soleil font que le paysage se perd sur un fond blanchâtre. Pas le temps rêvé pour faire des photos.

Nous suivons tranquillement le Canal. Aidé de PocketFMS sur lequel la nav défile, du GPS intégré à l'avion sur lequel défile la carte, du VOR de l'oiseau et de nos carte. Si avec ça on se perd!... :-)

Image hébergée par servimg.com
Nous suivons les méandres du canal

Image hébergée par servimg.com
Les 11 Ecluses, près de Hédé

L'air est immobile, nous avançons à un petit 100kt, croisons quelques avions. Il y a du monde sur Rennes Info aujourd'hui.
Image hébergée par servimg.com
La couche d'inversion est bien visible à l'horizon

Arrivés à Betton j'évite la ville et prends un cap 300.
Je déroule un T.R.A.M.E.R plus pour expliquer la chose à Nicolas que par nécessité.
On voit déjà l'antenne de Bécherel à travers la brume.

7 minutes plus tard nous y sommes.
Pas de 360 sur Saint-Pern aujourd'hui. Juste une photo du village et du couvent.
Image hébergée par servimg.com
Tiens, je connais cette antenne ;-)

Image hébergée par servimg.com
Couvent des Petites Soeur des Pauvres

On continue tranquille-pépère au 300 jusqu'à Jugons les Lacs.
Nicolas apprécie la balade, et moi j'apprécie quand mes pax apprécient la balade :-)

Nous sommes bientôt sur la côte. Je quitte Rennes Info, repasse avec Dinard.
Image hébergée par servimg.com
Transit côtier du Cap Fréhel, jusqu'à Saint-Malo, puis on va remonter la Rance : le trajet habituel quoi (dit-il sur un ton blasé!).

Image hébergée par servimg.com
Le Cap Fréhel

Image hébergée par servimg.com
Le soleil décline sur la Baie de Saint-Brieuc

Image hébergée par servimg.com
Ca sent la fin du voyage...

Image hébergée par servimg.com
Le pilote est heureux. Remarquez mon élégante fixation de caméra embarquée :-)

Image hébergée par servimg.com
Le passager semble apprécier le vol

Image hébergée par servimg.com
Il est bientôt temps d'intégrer le circuit

Je ne vois plus la piste dans la brume à ma droite.

Comme j'ai dit à Nico : Imaginons un terrain en herbe au milieu des prés, avec de la brume et la nuit qui tombe vite actuellement : il vaut mieux avoir de la marge avec la nuit aéro!

Après avoir reçu ma clairance d'intégration je vire à droite pour faire demi-tour, et le terrain apparait dès que le soleil n'est plus dans mes 12h.

Intégration sans histoire, sauf que la trace GPS montre que j'ai un peu convergé, tsss peut mieux faire ;-)
Posé pas mal pour quelqu'un qui n'a pas volé depuis deux semaines (doux mais pas un kiss).
Et...je n'ai pas calé!

Image hébergée par servimg.com

1h21 de vol qui comme souvent est passée bien trop vite!

Vivement qu'on remette ça! ;-)

Image hébergée par servimg.com
Repost 0
Published by pilotaillon - dans rascol
commenter cet article
29 juillet 2007 7 29 /07 /juillet /2007 17:38
La raison essentielle qui me fait rester sur la pilotlist est qu'on y  fait des rencontres sympathiques, au travers des rascols,  nos petits rassemblements à nous.

Après avoir  scruté la météo toute la semaine, pris tous les renseignements nécessaires au près d'un instructeur local (Merci encore Daniel!)  la journée de  Samedi s'annonçait pas mal, avec enfin un vrai temps d'été. Du moins sur  la région de Saint-Malo...

Car les stratus bas ont retenu ceux qui venaient de Saint-Cyr, L'Aigle Saint-Michel, et  Beauvais, une partie de la matinée. Et ils ont aussi empêché ceux qui venaient de Cherbourg et de Belgique de nous rejoindre.

C'est impatient que je me suis rendu à ce rascol, mon premier en tant que commandant de bord.
J'ai  donc  décollé aux commande de "mon" DR221 préféré, chargé de Kouign Amman et de jus de pomme, suivi par Rémy T dans le PA28, pour une petite demi-heure de nav, enfin, de vol magnifique avec une visibilité des grands jours, vers Avranches.

A peine décollé, on voit le  Mont Saint-Michel au fond de sa baie, et je vise le rocher de Tombelaine, limite de la zone R protégeant le Mont. J'ai aussi mon GPS moving map, mais juste pour vérifier que je ne mords pas la zone, et essayer encore une fois le mode HSI en situation réelle.
navLFRW.jpgUn petit saut de puce

La vue est splendide sur la baie. Toute en nuances de bleu. La marée est basse et l'atmosphère est...féérique.
Je n'ai pas pris de photos en vol mais ça donnait tout  à fait ça:

Cet endroit est vraiment magnifique!

Arrivé au rocher de Tombelaine, je passe sur la fréquence d'auto-information d'Avranches, annonce ma
provenance, ma destination et ma situation.
Un autre avion s'annonce aussi en vue, mais sans info de situation. Et je commets l'erreur de ne pas la lui demander. Un avion est au décollage, mais je suis beaucoup plus haut, à 1700ft, en légère descente vers 1500ft.

Je me présente à la verticale, m'annonce, et alors que je porte mon regard vers le bas pour voir la manche à air,
je vois un DR400 jaune passer à mon altitude à une centaine de mètre de mon aile gauche (enfin j'ai un peu de mal à juger mais quand on voit le pilote on n'est pas loin). Voilà pourquoi je n'aime pas l'intégration par la verticale en auto-information : la concentre le traffic en un point où les pilotes regardent vers...le bas!
J'aurais dû demander à l'autre pilote s'il m'avait vu. Je pense car ils étaient deux paires d'yeux à bord, et ils ne
sont pas venus me voir à l'arrivée. S'ils avaient été aussi surpris que je l'ai été je pense qu'ils seraient venus m'en parler. La prochaine fois je demanderai à savoir la position exacte des avions proches, prendrai autre chose que l'altitude circuit +500ft où tout le monde arrive et/ou resterait à l'écart le temps d'être sûr qu'elle est safe.

Me voilà donc intégrant en vent arrière 22 main droite, suivi par Rémy qui patientait en faisant des 360° sur la côte.
Circuit tranquille à 80kt le temps de bien repérer l'endroit, que je découvre.
Finale à 60-65kt, courte finale à 60kt, je coupe les gaz un peu avant l'entrée de piste, avec une bonne dérive à droite. Je décrabe, cabre doucement et...j'atterris sur de la moquette!
C'est la première fois que je me pose sur l'herbe avec cet avion, et effectivement, c'est beaucoup plus facile que sur un terrain en dur. Par contre la piste est irrégulière et ça bouge pas mal. Pas question de freiner, je m'arrête naturellement bien avant la moitié de la piste.

Nous sommes accueillis très cordialement par les gens du coin, qui ont été prévenus qu'on arrive à 8 avions, et qui nous parquent pour ne pas gêner le saut des parachutistes.

Au club-house, nous sommes invités à signer le Livre d'Or, non sans avoir jeté un oeil à sa "page célèbre", signée Antoine de Saint-Exupéry. Lui aussi est venu là, en 1937, à bord de son Caudron Simoun, en provenance du Bourget. Quelque part sur ce terrain rustique, signant ce beau livre, on se sent Aviateur...

Le temps ayant décidé de se lever, les 3 avions en provenance de Beauvais et Saint-Cyr ont pu rallier l'Aigle, y prendre Leif en avion-stop, et...arriver en ayant laissé un des avions sur place. Y'en a qui ont voulu essayer le DA40 de Marie-Odile je crois ;-) En effet c'est un avion magnifique, qui se pose sur piste courte pour peu qu'on lui sorte tous les volets :-p

André nous a aussi rejoint depuis Rouen, accompagné de son fils et d'une amie.
Malheureusement, Jean a dû faire demi-tour vers Cherbourg sous les stratus, et Frédéric a dû décaller son départ de Belgique et ne peut plus nous rejoindre à temps.
La grande absente de ce Rascol, Suz, est avec nous en direct de Washington via SMS.

07-07-28-005.jpgNotre groupe au premier plan, devant le DA40 venu de Beauvais

07-07-28-004.jpgNos avions, et le DR400 orange que j'ai croisé en arrivant

07-07-28-006.jpgJ'aime beaucoup cette photo.
Devinez avec quel avion je suis venu? ;-)

C'est donc quasiment au complet et sous un ciel qui devient de plus en plus bleu et chaud, que nous nous trouvons une aire de picnic fort sympathique, avec une vue imprenable sur le Mont Saint-Michel, et sur les parachutistes qui nous tombent dessus pour se poser à quelques mètres de nous.
07-07-28-007.jpgBel endroit pour un picnic, n'est-ce pas?

Ca sera un picnic gargantuesque! On aurait pu tous manger là le soir, voire le lendemain ;-)
Et les Kouign Amman étaient délicieux!

07-07-28-012.jpg
07-07-28-013.jpgDe sympathiques rencontres, dans un bel endroit. Tout simplement.

La journée passe vite et peu à peu nous devons repartir.
Je me résigne à saluer ceux qui restent encore un peu, content d'avoir fait d'agréables rencontres et revus des amis.
Mais il faudra remettre ça!
En tout cas je reviendrai prochainement pour faire un peu de double sur leur manifique Emeraude.
07-07-28-014.jpgVoilà l'avion que j'essaierai lors de mon prochain passage ici.

Au départ, peu habitué à ne pas devoir contacter une fréquence radio avant de rouler, j'oublierai d'allumer la radio!
Je m'entendais dans l'intercom, mais la radio du DR221 est à affichage mécanique, et je n'ai vu qu'une fois sur le taxiway qu'elle n'était pas allumée, quand je signalais au DR400 derrière moi qu'il pouvait me doubler s'il le souhaitait, et qu'il ne bougeait pas.
Je prends mon temps pour faire mes essais moteurs et dérouler mes checklists.

Je roule derrière ce DR400 à bord duquel se trouve une jeune femme qui part pour Saint-Brieuc.
Elle décolle rapidement mais je dois patienter longtemps derrière. C'est l'heure de pointe à Avranches!
Un avion est en fin de base, je le laisse se poser, un autre se présente en base, je le laisse se poser à nouveau même si en fait j'avais largement le temps de m'aligner et décoller. Mais j'ai peu l'habitude de l'auto-info, et je ne suis pas pressé de rentrer.

A mon tour je m'aligne, briefing décollage, du vent plein travers droit pour 10kt environ, je mets un peu de puissance sur frein, relâche le frein, mets plein gaz, manche à droite, pieds en éveil. Mais ça va, avec le vent à droite les effets moteur compensent l'effet girouette. Ca cahotte et l'avion décolle sur une bosse alors que je dépasse juste les 50kt. Pallier d'accélération, correction de dérive, et hop, je grimpe doucement.

Je vire rapidement à droite pour contourner la zone R du Mont.
J'entends Soeren qui décolle pour Ancenis. Je me retourne et le voit décoller.
Il est temps de quitter la fréquence, de contacter Brest Info pour la traversée de la baie, puis l'ATIS de Dinard, puis la tour de Dinard qui nous refait son auto-info excessive (à mon goût), pour me signaler un hélico qui passe à 5Nm 1000ft plus bas, un autre avion 1000ft plus bas très loin de moi...bref qui fait du bruit sur la fréquence..et déresponsabilise les pilotes.

Je dois dévier de ma vent arrière vers la Rance pour éviter un avion qui arrive en base 35 main droite...loin loin loin devant moi. J'aurais très bien pu rester sur ma trajectoire de vent arrière. On m'avait prévenu, y'a un des nouveaux contrôleurs qui n'est pas très doué avec les avions légers, qui ne maitrise pas les distances et vitesses auxquelles ils évoluent . C'est pénible. D'habitude c'est tellement mieux!

Me voilà donc en loooonnngue finale 35. Le vent est calme dans l'axe. Je suis un peu bas sur le plan, je décide de me poser court, sur le peigne. C'est toujours bon, de savoir se poser court.
J'arrive à 60kt, réduis juste avant de passer les balises de seuil, arrondi, hop pas trop sinon ça remonte, je cabre un peu et je pose en douceur mais je ne tiens pas asser mon manche au ventre et je ne suis pas bien l'axe.
Heureusement mes pieds, contrairement à ma main, ne se sont pas endormis, et ramènent l'avion sur l'axe tout en réveillant ma main qui plaque la roulette arrière solidement au sol.

J'arrive au club, je dis au-revoir au monsieur dans sa tour, essais coupure et..."crrrac!". Oups! Déconcentré que j'étais. Je suis malencontreusement repassé sur "start" après être revenu sur "both". Mais pas de mal à la couronne de démarreur. J'ai pu redémarrer sans problème comme on me l'a conseillé pour vérifier qu'il n'y avait aucun dommage.

Quelle magnifique journée!
Et quel contraste en arrivant au club...
Repost 0
Published by pilotaillon - dans rascol
commenter cet article
3 mars 2007 6 03 /03 /mars /2007 20:14
Le diaporama de  ce vol est disponible ici:  http://www.loiksoft.com/aero/catalina2007.exe
(Cliquer sur les images pour les voir en grand.)

Vous savez pourquoi j'aime la pilotlist? Parce qu'elle permet de belles rencontres, et les rascols (rassemblements de colistiers brillants) au bout du monde sont de celles ci.

Profitant d'un déplacement professionnel dans la région de Los Angeles et du temps idéal du samedi 24 février je suis allé rejoindre Rémy T. sur son sympathique terrain de Santa Monica, à quelques nautiques au Nord de LAX (Los Angeles International Airport).

J'ai proposé à un collègue qui a toujours rêvé de voler de nous accompagner.
Non, je n'ai pas honte de le 'contaminer' ainsi, il a juste besoin d'un ou deux vols en avion léger pour l'aider à franchir le pas ;-)

Et le vol du jour s'annonce plutôt sympathique:

Un vol vers l'île de Catalina, au large de LA via la verticale de LAX et une bonne partie de la ville, le tout en auto-info...

Après un excellent burger sur la plage, dans un pub diffusant "Hotel California", ca va de soit, nous voilà dans l'ambiance pour un vol magnifique.

Décollage de Santa Monica et montée à 3500 ft par un virage droite.

Décollage de Santa Monica


Les colines de Berverly Hills et Hollywood défilent sur notre capot.


Les plages d'une série américaine bien connue


En cas de panne au décollage, viser le golf ou une avenue... (nous sommes en montée vers 3500ft pour traverser le corridor de LAX).

Nous passons à la verticale du terrain, et aligné sur le VOR qui va bien nous mettons le cap sur le terrain en face de nous.


Los Angeles International Airport ahead

A notre droite et à notre gauche le ciel est plein de liners en approche et en montée, et quelques minutes plus tard nous voilà à la verticale de LAX et seuls quelques VFR parlent sur la fréquence d'auto-info. C'est presque incroyable mais...c'est l'Amerique!


Ne montrez pas ces photos à un responsable DGAC français, il en ferait une syncope!

 


Nous sommes en auto-info à 3500ft, la vue est sympathique! :-)



This is Los Angeles...beuuurk! Je préfère ma Bretagne :-)

Quelques p'tits navions au sol :-)

 


Bon c'est pas tout mais on est parti pour respirer un peu d'air frais alors on ne traîne pas ici

Nous poursuivons vers la raffinerie en évitant la classe B de LA puis cap sur Catalina.

Après avoir dû éviter une patrouille d'avions légers nous arrivons à Catalina Island et sa piste posée sur une falaise à 1500ft.


On devine l'île de Catalina à l'horizon

 


Arrivée à Catalina, le terrain est en haut de la falaise

Nous nous intégrons en auto-info après avoir contacté l'Unicom, sorte d'agent Afis local.


On va chercher le début de vent arrière main droite 22


En vent arrière main droite 22


En base 22


Dernier virage, la piste parrait courte mais elle fait tout de même près de 1000m

Rémy nous gratifie d'un atterrissage parfait, mon petit film peut en témoigner.

L'endroit est magnifique pour quelqu'un comme moi qui aime la nature, le silence et la randonnée (et la Californie est un enfer!)

Sympathique terrain que celui de Catalina Island

L'île est une réserve naturelle peuplée de bisons

La végétation nous rappelle que nous ne sommes pas en Bretagne  ;-)

Après une heure de marche dans cette réserve naturelle au paysage sauvage et escarpé nous reprenons notre oiseau pour un vol tout aussi magnifique qu'à l'aller.

Décollage, petit tour de l'ile puis Cap sur LA à 4500ft.


Montée initiale, pas vraiment de terrain vachable en vue...

Le soleil couchant donne de belles couleurs à cette île au paysage lunaire, quasiment déserte

Avalon, station balnéaire de l'île, à éviter pour ceux qui aiment le calme et la nature...

Cap sur Los Angeles. Remarquez le nuage de pollution caractéristique...

Mon collègue qui a apprécié nos discussions aéronautiques souhaiterais voir ce qu'est un décrochage. Ce qui sera fait une fois arrivé sur la zone d'entrainement locale.

Le coin est constellé de terrains, leur densité est vraiment impressionnante!

Nous mettons le cap sur le plus grand d'entre eux ;-)

Le port de LA

DownTown LA. Faudrait que j'aille voir ça de près un jour, ainsi que les studios Universal.

Même chemin qu'à l'aller. Verticale LAX, quelques Nm avant d'arriver à Santa Monica


Passé LAX il est temps de reprendre contact avec Santa Monica Tower.

La descente est sympathique! Cette ville est vraiment impressionnante ; d'une laideur incommensurable, mais impressionnante.

Je mitraille autant que je peux,je veux garder un souvenir de cet instant.


Fin de vent arrière, nous saluons les tours du quartier des affaires au passage.


De retour à notre base, après un bien beau voyage

Je crois que l'avion non plus ne voulait pas atterrir. Il a voulu prolonger cet instant le plus longtemps possible, jusqu'à ce que la gravité lui rappelle bruyemment que tout ce qui a décollé doit atterrir.

 
Merci infiniment Rémy pour cet après-midi exceptionnel et vivement notre prochaine nav ensemble!

Repost 0
Published by pilotaillon - dans rascol
commenter cet article
22 septembre 2006 5 22 /09 /septembre /2006 22:29
Que j'aime terminer une semaine par un petit vol!
Ce soir j'avais rendez-vous au club avec Rémy et Colin pour leur faire découvir "la boite d'allumettes volante", alias le DR400.
Je fais la prévol en attendant mes passager.
Rémy et Colin font connaissance avec F-GHYQ, enfin un "vrai" avion avec un manche et une "vraie" visibilité. Ca change du PA28 auquel est habitué Rémy.
Je fais les checks en expliquant tout à Rémy et nous décollons vers 19h45 pour un vol vers Saint-Pern, pour faire queques images de la maison. Colin filme à l'arrière.

Il pleut dans le Sud de Dinan. Contrairement à Dimanche dernier, la route est dégagée jusqu'à Saint-Pern et on chemine sur le canal Ille et Rance.
Le "grosmulus" sur Bécherel nous laisse tranquille, comprendre il ne nous secoue pas trop et nous
pouvons faire plusieurs larges tours au-dessus de la maison et de celle de Kathy.

Je mets le cap sur le lac de Rophémel mais je trouve le soleil bien bas sur l'horizon.
Rémy me rappelle l'heure du coucher du soleil et..il est l'heure du coucher du soleil.
Bon ben va pas falloir trainer. J'abrège un peu, j'ai tout de même le temps de montrer le
lac à Rémy et je prends un cap direct vers Dinard tout en restant à droite du grain
qui tombe dru sur Dinan.

Je quitte Rennes Info, reprends contact avec Dinard tour qui m'autorise à entrer en
vent arrière 17 main droite.
Il pleut légèrement sur le début de vent arrière. Tout le reste est dégagé et la lumière
est magnifique.
La piste est toute illuminée, elle n'attend plus que nous.
Je ne suis pas pressé de me poser et j'allonge un peu la vent arrière pour laisser le temps
à la voiture de piste de terminer son inspection de fin de journée.
Check approche, base bien tranquille, finale bien stable avec un peu de vent à droite.
Nous nous posons en douceur. Comme d'habitude je suis critique envers mon atterrissage.
J'ai l'impression d'avoir mis un peu trop de pied à gauche et pas tout à fait assez de manche à droite mais mes passagers ont trouvé l'atterrissage parfait alors...

Voilà, 40 petites minutes de vol avec des amis, une bien belle façon de terminer la semaine.
Repost 0
Published by pilotaillon - dans rascol
commenter cet article