Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Syndication

Recherche

Terrains Fréquentés

 

Cliquer sur l'image


Mon Aéroclub

3 octobre 2003 5 03 /10 /octobre /2003 18:26

Message envoyé le 3 Octobre 2003 sur la Pilotlist (http://www.pilotlist.org)


Eh bien voilà, ça devait bien finir par m'arriver un jour ou l'autre à force de côtoyer la pilotlist (http://www.pilotlist.org). Demain est LE jour pour moi. Le jour où je vais faire mes premiers pas d'élève pilote. J'ai encore du mal à réaliser que cette fois je ne rêve pas, que demain je serai bel et bien apprenti pilotaillon sur F-BOZO, DR221 de l'aéro-club de Dinard.


Mais laissez-moi vous raconter comment ceci est arrivé.


Il y a 31 ans de cela naissait quelque part en France... Enfin, abrégeons. Mon premier souvenir aéro remonte à mon baptême de l'air, il y a au moins 25 ans de cela. Mon grand-père passionné de bateaux et d'avions nous emmenait alors, moi et ma soeur, très souvent à l'aérodrome de Montendre, petit terrain en herbe perdu dans les bois, en Charente Maritime. Et un beau jour... nous nous retrouvâmes tous les deux à bord d'un Jojo ! Je vois encore le visage du pilote, un vieux monsieur, ainsi que le trajet que nous avons fait autour du lac de Montendre, le passage bas au retour suivi d'une ressource (tiens, mais ça me rappelle une autre personne avec qui je vole ça ?). C'est étonnant comment ce souvenir est intense, si longtemps après. D'autant plus étonnant qu'il s'est complètement effacé de ma mémoire pendant près de 25 ans !


Quelques vols en avion de ligne n'ont pas ranimé la flamme. L'idée même de piloter un avion ne m'a jamais effleuré l'esprit. J'ai pourtant joué un peu avec FS 2 sur Atari, plus tard j'ai cotôyé un pilote en école d'ingénieur, mais rien.... Rien jusqu'à un beau jour d'août 2001 où à la faveur d'une journée d'inter-contrat, une de ces journées où on n’a rien d'autre à faire que de tuer le temps, il s'est produit un déclic en moi. Je ne sais pas pourquoi ce jour là je me suis dit: "Et si je faisais le tour des sites aéronautiques ?" En fait je cherchais surtout des informations sur les instruments, sur comment vole un avion. Forcément je n'ai pas mis longtemps à tomber sur LE site, et à m'inscrire à LA liste dont ont ne revient pas. Geste qui allait changer le cours de ma vie.


J'ai tout d'abord découvert que piloter un avion était bien plus accessible que je ne le pensais, bien que cela fût alors encore hors de ma portée. Peu à peu j'ai découvert ce monde dont j'ignorais tout. Je me suis mis à rêver en lisant les récits d'élèves pilotes, les récits de lâchers. Après quelques semaines d'observation en silence, je me suis présenté à la liste peu après mon premier vol d'initiation. Quelques jours plus tard, le Breton volant le plus célèbre venait me prendre à l'aéroport de Rennes dans son "tas de ferraille" habituel pour une balade autour du Mont St Michel et un tour sur la petite piste en herbe de Ploërmel où j'ai vu un autogyre en vrai pour la première fois.
Puis ce fut mon premier rascol, Pontivy 2002, quelques vols avec des colibris rennais. Et ne pouvant toujours pas voler j'ai commencé à mettre ma première passion (l'informatique) au service de la seconde. Avec la refonte de feu le "Dico à Georges" ainsi que le programme de consultation du dico hors ligne, prêt quelques jours avant qu'il n'ait fallu saborder le dico... Puis mon implication dans le projet Openflyers auquel malheureusement je ne peux consacrer tout le temps que je souhaiterais. J'ai ainsi rencontré des gens bien sympathiques. Je garde un souvenir ému d'un certain 1er mai 2003, un "rascol de travail Openflyers" chez Christophe Laratte, colibri-instructeur-zident de l'ACB qui s'est terminé, comme tout bon rascol, dans un avion. Sauf que là, j'étais en place gauche, Christophe à ma droite, Jean de Pardieu et mon demi-frère à l'arrière. Ce fut pour moi la première fois que je pilotais "vraiment" un avion. Mon premier décollage aux commandes, et tout un tas d'autres premières. Même que mon instructeur m'a fait le coup de la panne arrivé verticale du terrain à 2000 pieds !
Je n'ai pas tenu un manche depuis cette date. Merci encore Christophe de m'avoir offert ce magnifique vol sur le bassin d'Arcachon.


Et puis ce fut le "rascol de trop"...pour mon compte en banque. Il arrive un moment où être le seul colibri non pilote à un rascol devient tellement frustrant qu'on se dit qu'il faut faire quelque chose pour que ça cesse. C'est ce que j'ai fait. J'aurais dû attendre un an avant de pouvoir voler mais j'ai décider de changer un peu les priorités, faire certains sacrifices, pour pouvoir assouvir ma jeune passion. J'ai aussi entre temps convaincu ma femme, qui ne partage pas cette passion, de me laisser au moins essayer, en lui expliquant longuement ce que ça représentait pour moi. Car au delà du simple fait de savoir piloter un avion, c'est aussi pour moi un moyen de gagner la confiance en moi qui me manque tant et qui m'a causé bien des ennuis par le passé. J'en attends peut-être trop, je ne sais pas, en tout cas c'est une bien belle aventure qui commence.


Enfin voilà, il y quelques temps je suis allé rencontrer Pierre Garidou à l'aéroclub de Dinard qui m'a fait visiter les lieux, présenté les avions et recommandé son instructeur.


Et demain nous avons rendez-vous lui et moi, et j'ai encore du mal à me faire à l'idée que cette fois c'est VRAI ! Je réalise ce que j'appelle mon "rêve de trentenaire". J'espère seulement qu'une catastrophe ne viendra pas ruiner mon fragile budget.


Voilà, vous savez (presque) tout. Je ne voulais vous l'annoncer que demain mais je ne tenais plus. Certains de vous étaient au courant, merci d'avoir tenu votre langue ! Merci aux courageux de m'avoir lu et je vous dis à demain pour le récit de ma première leçon, si le temps est de la partie...


Enfin mon dernier mot sera pour les rampants qui comme moi lisent cette liste avec un mélange de plaisir et de frustration : croyez en vos rêves, il arrive qu'ils se réalisent !


Patrice.


P.S: J'ai trouvé la citation ci-dessous sur la liste il y a quelque temps, je ne connais pas cet homme mais personne ne résume mieux que lui ce qui m'arrive actuellement.


------


Voler est un vieux rêve que j'ai retrouvé tout au fond d'un tiroir où je rangeais les choses inacessibles. Les circonstances l'ont entr'ouvert...


Michel PIRONNET

Partager cet article

Repost 0
Published by pilotaillon - dans best of
commenter cet article

commentaires